e-commerce : 2,3 milliards de dirhams générés sur la Toile au 1er semestre

e-commerce : 2,3 milliards de dirhams générés sur la Toile au 1er semestre

4,6 millions d’opérations de paiement en ligne effectuées en 6 mois

L’activité des cartes étrangères dans le e-commerce s’est fortement appréciée. On relève dans ce sens un pic de 62,3% des opérations conclues et de 40,8% du montant généré

Nette progression du paiement en ligne au Maroc. L’activité s’inscrit sur un trend haussier. C’est d’ailleurs ce qu’observe le Centre monétique interbancaire (CMI) dans les statistiques arrêtées au premier semestre 2019. Les six premiers mois de l’année ont été marqués par une forte ventilation des transactions effectuées sur Internet. En volume, la hausse est évaluée à près de 43%, ce qui correspond à une progression de 13% en termes de nombre de paiements réglés en ligne. Une performance tirée principalement par les grands facturiers, les compagnies aériennes et les services e-gov. Se référant aux données formulées par le CMI, le e-commerce a généré durant le premier semestre de l’année un montant global de 2,3 milliards de dirhams.

Ce chiffre représente la valeur globale des 4,6 millions d’opérations de paiement en ligne via les cartes bancaires marocaines et étrangères sur les sites marchands et sites des facturiers affiliés au Centre monétique interbancaire. L’essentiel de ces transactions a été réalisé par des cartes marocaines, soit 4,5 millions de paiements contre 4 millions une année plus tôt. Un volume qui grimpe de 11,9% par rapport à la même période de l’année passée. Ces opérations correspondent à une valeur de 2,1 de milliards dirhams contre 1,5 milliard de dirhams au premier semestre 2018. L’activité des cartes étrangères dans le e-commerce s’est pour sa part fortement appréciée. On relève dans ce sens un pic de 62,3% des opérations conclues et de 40,8% du montant généré. Ainsi, 141.263 paiements en ligne de 191,2 millions de dirhams découlent des cartes étrangères à fin juin 2019.

Pour ce qui est des activités des commerçants et sites marchands affiliés au CMI, le Centre relève une tendance positive au premier semestre. Le paiement par cartes bancaires marocaines et étrangères a porté sur un total de 39,4 millions d’opérations. Un volume en amélioration de 25,7% par rapport à ce qui a été réalisé au titre des six premiers mois de l’année passée. Cette évolution a été accompagnée par une hausse de 19,4% de la valeur des transactions réalisées. Elle s’est en effet chiffrée à 21,5 milliards de dirhams au premier semestre de l’année. La grande distribution arrive en tête des secteurs concernés. Elle représente, selon le CMI, 18,4% de la structure globale des opérations réalisées au premier semestre. L’hôtellerie arrive en deuxième position avec une part de 16,6% , suivie des restaurants (10%), habillement (9,3%) et stations services (6%).

S’agissant des opérations de paiements par carte marocaine, elles se sont élevées au premier semestre à 33,9 millions, d’une valeur de 14,2 milliards de dirhams. Elles se sont inscrites en hausse de 25,9% en nombre et de 21,4% en montant par rapport aux six premiers mois de l’année. 25,7% de ces transactions reviennent à la grande distribution contre 12,3% pour l’habillement, 8,5% pour les stations, 7,9% pour les restaurants, 5% pour les appareils électro et 4,6% pour le secteur de la santé. Les transactions réglées par cartes marocaines sur les guichets automatiques bancaires ont accusé un repli en termes de volume. Les opérations se sont ainsi rétractées de près de 7% pour revenir à 1,6 million, d’un montant de 269,9 millions de dirhams (+2,2%). Ces paiements portent sur le règlement de factures, des taxes, et l’achat des recharges télécoms. Les paiements par cartes étrangères sont plus visibles dans le secteur de l’hôtellerie (42,5% des transactions). Ces cartes sont également très utilisées dans les restaurants (14,1%), bazars (11,2%), Duty free (4,7%), grande distribution (4,4%) et habillement (3,5%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *