E-commerce : La grogne de la FNEM

E-commerce : La grogne de la FNEM

La fédération nationale du e-commerce au Maroc (FNEM) est en colère contre la société Maroc Telecommerce (MTC) et son partenaire le Centre monétique Interbancaire (CMI).

La cause ? MTC exerce, selon un communiqué de la FNEM, un monopole en imposant, depuis l’an 2000, une plate-forme unique de paiement en ligne au Maroc en fixant des prix et des commissions exorbitants, sur chaque transaction effectuée.

Ainsi, MTC et CMI perçoivent 2% sur chaque transaction opérée au national et 3,5% sur toute transaction effectuée à l’international, voire 2% en tant que taux de chaque commission et ce selon les banques émettrices. Ces commissions et ces frais de mise en place qui s’avèrent très excessifs par rapport aux pays voisins, ne dépassent pas au total 1% sur chaque transaction effectuée. «Ce monopole est considéré comme un obstacle indéniable pour les investisseurs en herbe, et les commerces qui décident de se lancer dans le domaine du commerce électronique», martèle la même source.

Pour dénoncer ce chaos, la FNEM organisera en collaboration avec tous les représentants du secteur un sit-in le mardi 17 septembre 2013 en après-midi, devant les locaux de Maroc Telecommerce.
Ceci étant, la fédération informe également, via son communiqué, que le Centre monétique interbancaire en tant qu’unique acquéreur au Maroc, est en cours d’effectuer une absorption de Maroc Telecommerce, ce qui renforcera davantage le monopole, et ce qui fera de lui juge et partie à la fois (acquéreur et fournisseur de service de paiement).

Pire encore, le CMI, qui dispose de sa propre marque et carte de crédit, ne favorise pas la technologie marocaine pour une utilisation nationale, et privilégie toujours les technologies étrangères coûtant cher (Visa, MasterCard, American Express…) pour des raisons qui restent toujours inconcevables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *