EADS évalue à 4.000 unités le marché asiatique des avions d’ici 20 ans

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique commanderont d’ici 20 ans 4.000 appareils commerciaux, dont 2.100 gros porteurs, a estimé lundi à Singapour le co-président exécutif du géant européen de l’aéronautique et de la défense EADS, Philippe Camus, devant la presse.
« Nous estimons que le marché global pour l’ensemble de la région Asie-Pacifique représente, pour les vingt prochaines années, un chiffre proche de 4.000 unités », dont 2.100 avions gros porteurs, a déclaré M. Camus.
Ce nombre inclut les commandes potentielles des compagnies asiatiques à bas coûts qui constituent « clairement un segment de marché à forte croissance », a-t-il ajouté sans fournir d’indications chiffrées spécifiques.
Le co-président exécutif d’EADS s’exprimait lors d’une conférence de presse du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (GIFAS), dont il est le président, à la veille de l’ouverture du 12ème salon aéronautique international de Singapour (24 au 29 février). « Sur ce nombre, nous prévoyons d’atteindre une part de marché proche de 50% », a-t-il ajouté. EADS détient 80% du constructeur aéronautique Airbus, devenu en 2003 numéro un mondial des constructeurs d’avions de plus de 100 places, devant le géant américain Boeing. « Airbus cherche à accroître très significativement sa présence d’un point de vue commercial », dans la région, a-t-il expliqué, « surtout dans les avions gros porteurs et les appareils à large rayon d’action comme ceux de la famille A330 et l’A380 ». La part de marché d’Airbus en Asie-Pacifique « n’est pas exactement la part de marché d’Airbus dans le monde », a-t-il indiqué, sans plus de précision.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *