Eau potable : Pas de pénurie en 2002.

Il n’y aura pas, en 2002, de pénurie d’eau potable drainée à partir des barrages, pour les villes, a annoncé le directeur de l’hydraulique au ministère de l’équipement, M. Abdessalam Zougar. Dans un entretien publié, mardi, par le quotidien « Al Ahdat El Maghribia », M. Zougar a cependant indiqué que les eaux d’irrigation vont connaître une baisse dans les régions de Chaouia et de Tadla, du fait du déficit en eau dans les barrages El Massira et Bin El-Ouidane alors que dans les bassins de la Moulouya, du Gharb, du Loukous et de Beht, l’irrigation s’effectuera de façon normale.
S’agissant de la situation hydraulique actuelle de façon générale, M. Zougar a précisé que les pluies ont amélioré le volume d’eau des barrages, dans la mesure où leurs retenues ont atteint, au cours de la mi-janvier, quelque 7,379 milliards mètres cubes, soit un taux de remplissage de 50,6%.
Concernant la situation hydraulique dans l’avenir, il a affirmé que les ressources en eau connaîtront une diminution au cours des « vingt prochaines années, se situant entre 1 et 15% », indiquant qu’une « étude approfondie en la matière va nous permettre de préciser ce taux ». Dans ce contexte, a-t-il dit, « une vision nouvelle dans le domaine de la gestion rationnelle de l’eau et la modification du comportement humain vis-à-vis de cette denrée vitale s’imposent désormais ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *