janvier 22, 2018

 

Echanges commerciaux du Maroc : L’euro et le dollar principales devises de facturation

Echanges commerciaux du Maroc :  L’euro et le dollar principales devises de facturation

L’Office des changes évalue l’impact des fluctuations des cours sur le commerce extérieur

Les échanges de marchandises réalisés avec le reste du monde ont été dominés à hauteur de 58,2% par l’euro. Une part en consolidation par rapport à l’année 2015 où l’euro ne représentait que 55,2% des facturations de l’année 2015.

Après un léger repli en 2015, les transactions sur marchandises réalisées entre le Maroc et le reste du monde ont repris en 2016. Le montant échangé s’est élevé à 583,92 milliards de dirhams, après 543,58 milliards en 2015, 548,43 milliards en 2014 et 525,40 milliards en 2013. C’est ce que relève l’Office de changes dans son dernier rapport relatif aux statistiques des échanges commerciaux par devise de facturation. Cette analyse, établie entre 2013 et 2016, renseigne sur l’importance de chaque devise permettant ainsi d’évaluer l’impact des fluctuations des cours de change sur le commerce extérieur au niveau national. Il ressort de cette étude que l’euro et le dollar américain sont les principales devises de facturation et de règlement des échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger. Ainsi, les échanges de marchandises réalisés avec le reste du monde ont été dominés à hauteur de 58,2% par l’euro. Une part en consolidation par rapport à l’année 2015 où l’euro ne représentait que 55,2% des facturations de l’année 2015. Le dollar couvre, quant à lui, une part de 37,8% des transactions réalisées en 2016 contre 40,5% une année auparavant. En revanche, l’Office des changes indique dans son rapport que les autres devises n’interviennent qu’à hauteur de 4% dans la facturation des échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger en 2016. Leur part à fin 2015 a été évaluée, en revanche, à 4,3%. Notons que l’Office des changes a structuré son rapport en deux volets. L’analyse a ainsi porté sur la ventilation des flux par devises de facture par produit et par pays aussi bien en termes d’importations que d’exportations.

55% des importations facturées en euro

Ainsi, le Maroc a réalisé en 2016 des achats, toutes devises confondues, de l’ordre de 384,34 milliards de dirhams contre 349,08 milliards de dirhams une année auparavant. Ce montant a été facturé à hauteur de 96,6% par l’euro et le dollar. La devise européenne y a contribué de 55%, soit des importations facturées en euro de l’ordre de 211,32 milliards de dirhams en 2016, contre 182,70 milliards de dirhams en 2015 (52,3%), 180,28 milliards de dirhams en 2014 (49%) et 166,38 milliards de dirhams (46%). «Les importations libellées en euro sont constituées principalement des achats en provenance des pays de la Zone euro qui sont facturés à hauteur de 82% en cette devise», lit-on de l’Office des changes. En termes de marchandises, l’étude révèle 10 produits représentant près de 34% dans le total des importations. Leur importation est facturée en grande partie en euro, soit 58,6% en euro et 39,6% en dollar.

De ces produits, on énumère, entre autres, les gas-oils et fuel-oils (95,4% en dollar US), les voitures de tourisme (85,5% en euro et 7,5% en dollar US), les parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme (93,3% en euro). Les importations de blé ont été facturées à hauteur de 62,4% en euro et 37,6% en dollar américain. S’agissant de la part des facturations effectuées en dollar au titre des importations, l’Office des changes relève un taux de 41,6% en 2016, 43,9% en 2015, 48% en 2014 et 51% en 2013. En revanche, les importations facturées dans les autres monnaies n’ont représenté que 3,4% du total des importations en 2016, 3,7% en 2015, 3% en 2014 et 3% en 2013. Se référant à l’étude de l’Office des changes, il s’agit principalement du dirham marocain, de la livre britannique et de la couronne suédoise. Ces devises n’ont représenté en 2016 que 2,6% de la valeur globale des importations.

Part des devises dans les échanges extérieures du Maroc

4,4% des exportations réglés en dirhams

A l’instar des importations, l’euro reste la première devise de facturation à l’export. Cette devise représente 64,4% de la facture d’exportations contre 60,2% en 2015, 58,5% en 2014 et 53% en 2013. En 2016, 128,55 milliards de dirhams d’exportations ont été réglés en euro contre 117,09 milliards de dirhams en 2015. S’agissant du dollar américain, sa part dans le total des transactions à l’export est évaluée en 2016 à hauteur de 30,4%. Les exportations facturées en dollar américain durant ladite année sont de 60,67 milliards de dirhams, en repli par rapport à ce qui a été réalisé durant les 3 années précédentes (66,85 milliards de dirhams en 2015, 64,03 milliards de dirhams en 2014 et 66,31 milliards de dirhams en 2013). Après l’euro et le dollar, le dirham marocain arrive en troisième position, soit une part de 4,4% dans le total des exportations à fin 2016.

Le volume des exportations facturées en monnaie nationale est de l’ordre de 8,72 milliards de dirhams en 2016 contre 8,85 milliards de dirhams en 2015, 9,45 milliards de dirhams en 2014 et 9,63 milliards de dirhams en 2013. La part des facturations en dirham dans le total des exportations a été de 4,4% en 2016, de 4,6% en 2015, 5,2% en 2014 et 5,9% en 2013.

L’Office des changes souligne dans son étude que «les exportations ont porté en 2016 sur un grand nombre de produits, particulièrement les voitures de tourisme, les fils et câbles pour l’électricité, les vêtements confectionnés et les dérivés de phosphate représentant ainsi 48,3% des exportations marocaines». Ces produits sont facturés à l’export à hauteur de 67% en euro, 34,3% en dollar et 1,1% en dirham marocain. Par pays, 99,5% des transactions effectuées avec l’Inde ont été libellées en dollar contre 85,8% pour les Etats-Unis, 91,8% pour le Brésil, 29% pour les Pays-Bas, 4,1% pour la France et 3,6% pour l’Espagne.

Les exportations facturées en euro ont été considérées principalement avec les pays de la zone euro qui occupent la première position parmi les pays clients du Maroc avec 77,9%, soit une valeur de 100,18 milliards de dirhams.

Les principaux achats libellés en devise

Euro :

– Voiture de tourisme : Ces importations ont représenté 85,5% du total des importations de voitures de tourisme en 2016.

– Parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme : Les facturations en euro de ces produits ont représenté 93,3% des importations au titre de l’année 2016. Les importations «parties et pièces pour voitures et véhicules de tourisme» ont connu en 2016 une progression de 37,4%, soit 15,15 milliards de dirhams en 2016 contre 11,03 milliards de dirhams en 2015.

– Matières plastiques et ouvrages divers en plastique : Le montant facturé en euro représente 81,1% du total des achats de ce produit en 2016 contre 81,6% en 2015. Ces importations ont baissé de 5,9% atteignant en 2016 une valeur de 9,25 milliards de dirhams contre 9,83 milliards de dirhams une année auparavant.

– Blé : La part des importations facturées en euro dans le total des achats a augmenté de 4,6 points passant à 62,4% contre 57,8% en 2015.

Dollar :

Les importations facturées en dollar américain sont constituées principalement des produits pétroliers. Ils représentent à eux seuls près de 28% de ces importations.

Les produits facturés presque entièrement en dollar sont principalement le gaz de pétrole et autres hydrocarbures, les soufres bruts et non raffinés, les avions et autres véhicules aériens ou spatiaux et le sucre brut ou raffiné (99,9%).

Exportation : Zoom sur les principaux partenaires et devises de facturation

Se référant à l’Office des changes, les exportations connaissent une forte concentration autour de quatre pays. Ces partenaires représentent, à eux seuls, 49,7% du total des exportations du Maroc  soit une valeur de 99,11 milliards de dirhams dont 86,6% sont facturés en euro, 11,3% en dollar américain et 2% en dirham marocain.

Il s’agit de l’Espagne dont l’euro constitue la principale devise de facturation des exportations marocaines à destination de ce pays.

L’Office des changes relève dans ce sens une facturation de 96,1% en euro, de 3,6% en dollar américain et de 0,6% en dirham marocain.  Les exportations vers la France sont facturées pour 91,8% en euros, 4,1% en dollar et 4,1% en dirham marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *