Eclairage public à Tétouan: Le défi de la ville pour réduire sa consommation

Eclairage public à Tétouan: Le défi de la ville pour réduire sa consommation

La commune veut atteindre un objectif très attendu, à savoir faire baisser la note énergétique, liée en particulier à ce type de dépenses et dont le coût annuel moyen s’élève à 26 millions de dirhams.

La Colombe blanche s’apprête à relever un nouveau challenge pour faire baisser sa facture énergétique. A cet effet, le conseil communal de Tétouan vient d’annoncer, dans un communiqué, son engagement de réduire la consommation de son territoire en éclairage public, et ce en conformité avec ses attributions et dans le respect de l’environnement qui demeure l’une de ses priorités. La commune veut ainsi atteindre un objectif très attendu par la population tétouanaise, à savoir faire baisser la facture énergétique (liée en particulier à ce type de consommation), dont le coût annuel moyen s’élève à 26 millions de dirhams.

Et comme il avait été annoncé auparavant, les élus communaux veulent s’inspirer des expériences des villes européennes ayant réussi dans le processus de réduction de leur consommation de l’éclairage public. Les responsables en charge de ce dossier au sein du conseil communal ont multiplié des réunions avec les représentants des institutions espagnoles, portugaises et marocaines afin de mieux s’informer des nouveaux modèles d’éclairage public les plus utilisés pour cette même raison et de mieux les adapter aux nouveaux enjeux de la Colombe blanche. Ils se disent très confiants sur la réussite de ce projet.

Car l’ensemble des études rétrospectives menées jusqu’à présent sur ce secteur fait ressortir la possibilité d’une baisse des dépenses liées à l’éclairage public pouvant se situer annuellement à près de 18 millions de dirhams. Il en résulte une réduction non négligeable en termes de coût de consommation pouvant atteindre près de 8 millions de dirhams. Les mêmes études font état que pour atteindre cet objectif, la commune doit procéder au renforcement et à la rénovation du système d’éclairage public. Il est recommandé pour la même occasion de mettre en place des lampes à basse consommation. La commune doit, dans ce même contexte, opter pour une gestion intelligente de ce service. Elle s’engage aussi à étendre ce service à l’ensemble des quartiers de la ville, en particulier ceux situés à la périphérie.

Il est à rappeler que ce service à Tétouan continue de souffrir de la vétusté de la plupart de ses infrastructures. Le décès d’un élu électrocuté lors des dernières inondations a remis ce problème sur le devant de la scène. Cette vétusté des infrastructures est à l’origine du manque ou de l’absence totale de l’éclairage public dans certains quartiers de la ville, exposant la vie des riverains et des passants à des menaces de vols et d’agressions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *