Eco-village : Azembay inaugure sa seconde tranche dans la gestion locative

Eco-village : Azembay inaugure sa seconde tranche dans la gestion locative

Youssef Benamour, l’instigateur de la gestion locative au Maroc, il y a une dizaine d’années, poursuit son aventure à travers le groupe Earth qu’il dirige dans la construction d’éco- villages touristiques.

Et c’était vendredi dernier que le businessman a rencontré la presse nationale pour lui  rappeler les enjeux liés à la préservation de l’environnement. Pour rappel, le projet Azembay a déjà été inauguré, il y a un an, lors de la livraison de la première tranche. Celle-ci comprenait 18 villas et 25 appartements. Doté d’un investissement de 210 MDH, le complexe immobilier avait été aussi médiatisé lors de la COP22 en raison de son caractère intégrateur d’économie de proximité visant à promouvoir la région. Il s’agit, en effet, essentiellement de valoriser deux filières, à savoir le mobilier, fabriqué à Sidi Bounaim et la filière bio à travers la ferme qui permet de participer à l’écoulement des produits maraichers. Aujourd’hui, la visite coïncidera avec le lancement de la seconde tranche du projet mais c’est surtout la particularité du positionnement qui en ressortira.  «Nous sommes des gestionnaires de projets qui visent à développer une économie de proximité et créer de la richesse dans la région», a déclaré Youssef Benamour lors de la COP22. Aujourd’hui, l’homme le rappellera mais insistera sur la notion de l’acquisition en mode de gestion locative qui permet d’assurer une rentabilité aux propriétaires.

Partant du fait que 70% des touristes étrangers choisissent la location touristique sur la base de critères éco-durables, le propriétaire de la première résidence bioclimatique au Maroc vise une cible bien précise. Il faut dire qu’ayant vécu une vingtaine d’années à l’étranger et notamment à Londres, la vision globale du manager en a été bel et bien imprégnée ! La localisation du site n’est pas fortuite. Situé à 59 km au sud de Casablanca et à 70 km de l’aéroport international, Azembay est bien en retrait. Planté en bordure d’une forêt de pas moins de 940 hectares, le site promet un dépaysement total. Autre atout majeur de la région, le caractère sauvage préservé de la mer. Les propriétaires et les touristes pourront à la fois profiter des deux aspects de la nature qui caractérise la région. Positionné dans le segment luxe, le site comprend aussi des parcours de golf et bien d’autres activités qui peuvent être commercialisées la journée pour les clients de passage.

Les tarifs seront étudiés de telle sorte à préserver la notoriété du site. L’autorisation de débits de boissons alcoolisées ayant été accordée il y a quelques jours ! La politique environnementale adoptée par le groupe Earth repose sur trois piliers, à savoir l’efficacité énergétique à travers l’utilisation des énergies naturelles du site (lumière, soleil, aération..), la construction en bois s’agissant du seul matériau qui séquestre le carbone et la fondation Earth visant à préserver la politique axée sur le développement durable.  Concrètement, la fondation prévoit la construction d’un village pittoresque, de la mobilité verte et un parking. La réintégration de certaines espèces d’oiseaux en voie d’extinction fait également partie du programme de préservation de l’écosystème. Deux autres projets similaires à l’horizon 2025 dans les régions de Bin El Ouidane et Oualidia. En Haute-Savoie, le groupe compte également un éco-village qui retient les mêmes critères écologiques.

Par ailleurs, Youssef Benamour qui est aussi le co-inventeur du jeu de famille «Al Moussafir» avec Hicham Sijelmassi compte bien apporter sa touche également d’aménageur à 7 projets structurants à travers le Maroc. A suivre…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *