Ecole doctorale d’architecture au Maroc

La tradition de coopération entre les écoles de formation des cadres et les universités se consolide. La mise en place depuis trois ans d’une école doctorale d’architecture est la preuve du début d’installation de passerelle entre les deux univers de formation jusqu’à une date récente hermétique.
En effet, l’École nationale d’architecture (ENA) et le département de géographie de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l’université Mohammed V-Agadal se sont mis d’accord pour mettre en place cette nouvelle école.
Objectif : offrir des parcours de formation pluridisciplinaires et créer des synergies à même d’offrir des profils adaptés aux exigences actuelles de la recherche scientifique. C’est aussi une opportunité pour créer un point de convergence entre les sciences sociales, l’urbanisme et l’architecture. Ce projet fédérateur a pu voir le jour grâce au programme d’appui de la coopération française. Et, c’est l’architecte sociologue Jean-Pierre Frey, professeur des universités à l’Institut d’urbanisme de Paris et à l’Université Paris XII-Val qui a accompagné les deux établissements de l’enseignement supérieur dans la mise en place de ce chantier.
L’école doctorale s’appuie sur deux projets. Le premier concerne la mise en place d’un laboratoire de recherche : Habitat, architecture et urbanisation territoriale. Ce laboratoire marque le début d’institutionnalisation au niveau académique de la recherche en architecture. Le second axe de cet établissement doctoral est lié à la création d’une unité de formation et de recherche (UFR) dédié à l’architecture et l’urbanisation des territoires.
Cette unité de formation, qui a été accréditée en 2001par le ministère de l’Enseignement supérieur, octroie un diplôme d’études supérieures approfondies (DESA) qui débouchera au bout de deux ans sur la préparation d’un doctorat national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *