Ecomondo : Les opérateurs marocains en prospection à Rimini en Italie

Ecomondo : Les opérateurs marocains en prospection à Rimini en Italie

1.300 entreprises de 30 pays ont pris part à Ecomondo

Ecomondo a porté sur une approche intégrée au développement en Afrique dans l’énergie, l’eau et les aliments, ainsi que les nouveaux instruments financiers pour accélérer l’investissement dans les EnR en Afrique.

Les travaux d’Ecomondo prennent fin ce vendredi à Rimini en Italie. Devenue une importante référence dans la zone euro-méditerranéenne, cette manifestation permet à l’ensemble des acteurs de l’économie circulaire de développer leur réseautage et de s’enquérir des nouvelles pratiques en vigueur. 1.300 entreprises provenant de 30 pays ont animé cette manifestation, inaugurée le 5 novembre par Sergio Costa, ministre de l’environnement et de la protection du territoire et de la mer.

En effet, cette nouvelle édition a réussi à drainer des opérateurs du monde entier dont les Marocains qui sont devenus de plus en plus fidèles à ce rendez-vous. On relève ainsi la présence de représentants de la région de Tanger, la municipalité de Tata et trois autres entreprises industrielles. Ces participants ont pris part aux réunions de travail organisées en marge de l’événement.

La finalité étant de prospecter de nouveaux partenariats. La présence d’opérateurs marocains est appréciée par les organisateurs qui accordent un intérêt particulier au Royaume. «Le Maroc occupe une place de choix étant donné l’intérêt et la propension de votre pays pour les thèmes environnementaux», souligne Lorenzo Cagnoni, président d’Italian Exhibition Group (IEG) dans une précédente interview accordée à ALM. Et d’ajouter que «Ecomondo s’annonce riche en inspirations et en événements concernant l’Afrique du nord, notamment le Maroc». En effet, Ecomondo, qui se tient de concert avec Key Energy, le salon des énergies renouvelables et le salon biennal «Sal.Ve», a porté sur une approche intégrée au développement en Afrique dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et des aliments, ainsi que sur les nouveaux instruments financiers pour accélérer l’investissement dans le secteur des énergies renouvelables en Afrique.

Ceci passe par la programmation d’un panel dédié à l’internationalisation du secteur italien des énergies renouvelables en Afrique et un atelier permettant d’examiner les opportunités d’affaires dans le continent. Ecomondo est un tremplin de coopération bilatérale. Les organisateurs de l’événement se sont dans ce sens rapprochés des opérateurs chinois représentés par le CAEPI (Association chinoise de la protection de l’environnement). Ainsi, Lorenzo Cagnoni, président du IEG et Yi Bin, secrétaire général du CAEPI, ont signé une collaboration sur les salons professionnels dans le secteur de l’environnement. Un partenariat qui renforcera davantage les relations sino-italiennes sur ce segment.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *