Economie sociale et solidaire : Clôture des rencontres consultatives sur la nouvelle stratégie nationale

Economie sociale et solidaire : Clôture des rencontres consultatives sur la nouvelle stratégie nationale

La ville de Taroudant a été la dernière étape

La ville de Taroudant a abrité samedi la dernière rencontre consultative régionale sur l’élaboration de la stratégie nationale et des programmes d’action dans le domaine de l’économie sociale et solidaire dans la région du Souss-Massa et qui a examiné les moyens réels, les particularités et les défis auxquels fait face cette région dans ce domaine. Lancée par le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale et le secrétariat d’État chargé de l’artisanat et de l’économie sociale, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres consultatives régionales visant à préparer une stratégie nationale pour l’économie sociale et solidaire «Vision 2028», impliquant différents acteurs dans l’économie sociale et solidaire, dont les coopératives, les associations et les acteurs institutionnels, ainsi que les partenaires financiers.

Ces rencontres sont organisées dans plusieurs régions du Royaume pour examiner les moyens réels, les particularités et les défis auxquels fait face chaque région dans ce domaine, notamment à travers un diagnostic participatif. Elles ont également pour but d’identifier les mécanismes de coordination adoptés et d’analyser la contribution de l’économie sociale et solidaire au PIB et à l’emploi en particulier des jeunes.

Ainsi, la rencontre de Taroudant consistait à identifier les opportunités, les spécificités et les défis auxquels la région du Souss-Massa est confrontée et à répondre aux questions relatives au rôle des divers acteurs intervenant dans ce secteur, aux mécanismes de coordination adoptés et à la participation de ce secteur dans l’économie du pays et dans la création d’emploi pour la population active, notamment les jeunes et les femmes. D’après les intervenants lors de cette rencontre, cette initiative vise à faire un diagnostic du secteur dans la région sur la base notamment des opinions des acteurs locaux, ainsi qu’à s’arrêter sur les contraintes auxquelles fait face ce secteur et les opportunités offertes pour le promouvoir. Elle constitue également une occasion de collecter plusieurs données auprès des partenaires et des différents acteurs institutionnels et non institutionnels de ce secteur, particulièrement sur leurs expériences en matière de l’économie sociale et solidaire, et qui feront par la suite l’objet d’analyses afin d’en tirer des conclusions et des recommandations. Selon eux, l’économie sociale et solidaire participe avec plus de 10% dans le PIB dans certains pays et emploie plus de 50% de la population. Même les pays en développement œuvrent actuellement à l’enracinement de ce genre d’économie, eu égard à ses dimensions culturelles et solidaires et sa contribution dans le développement socio-économique du pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *