Economie verte et formation des jeunes : Les efforts doivent se synchroniser

Economie verte et formation des jeunes : Les efforts doivent se synchroniser

Les organisateurs ont tenu leur pari, à savoir celui de fédérer et rassembler l’ensemble des acteurs d’amont en aval de la niche verte sous le même toit.

La synchronisation des différents efforts engagés par les institutions marocaines pour tonifier l’économie verte et la formation des jeunes est une nécessité. C’est ce qu’ont plaidé les panélistes ayant participé aux travaux de la deuxième édition du Forum marocain des métiers verts. La finalité étant de dynamiser les métiers verts au Maroc. «Ces objectifs sont à portée de main pourvu que le tempo en matière de formation et de recherche soit accéléré et qu’il y ait une synergie efficace entre les différents acteurs du public comme du privé. Ce n’est qu’en œuvrant de manière synchrone que nous pourrons cadrer et mettre en place des programmes dédiés à l’émergence de l’économie verte, former les profils en tenant compte des besoins réels du marché, financer les porteurs de projets innovants et durables pour ainsi encourager l’entrepreneuriat vert», expliquent les organisateurs de cet événement qui s’est tenu récemment à Rabat. Après le bon déroulement de cette manifestation, l’heure est au bilan. Le Forum marocain des métiers verts confirme le succès de son deuxième round. Les organisateurs ont tenu leur pari, à savoir celui de fédérer et rassembler l’ensemble des acteurs d’amont en aval de la niche verte sous le même toit.  «Le climat et l’environnement étant l’affaire de tous, accorder nos violons pour une action commune, efficace et ciblée reste la solution préconisée par l’ensemble des intervenants au FMV 2017», apprend-on des organisateurs du Forum. Cet événement s’est fixé pour devise «Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès».

Les organisateurs ont, en effet, pris le défi de rassembler tous les acteurs autour de la même table. L’ensemble de la communauté du durable marocain était de la partie. Citons dans ce sens les plus hautes instances étatiques, ministérielles, institutionnelles ainsi que le secteur privé, les acteurs de la formation, de la société civile et de la recherche et développement. Ils ont tous répondu présent pour discuter et échanger autour de l’économie verte et du développement durable. «Défi relevé : plus de 20 intervenants rompus à la tâche sur la question environnementale ont fait honneur à la manifestation en prenant part aux travaux de cette édition. Si la première édition de cette Mini-Cop de Rabat a mobilisé plus de 200 participants liés au green,cette deuxième édition a su rehausser la barre plus haut pour s’établir désormais à 350 participants», soulignent les organisateurs. En effet, les deux premières éditions du Forum marocain des métiers verts  ont réussi à instituer l’évènement en tant que rendez-vous annuel de la durabilité et de l’emploi. L’événement vient ainsi répondre à l’intérêt grandissant pour la cause environnementale.

Rappelons que  cette 2ème édition du Forum s’est tenue avec le soutien de l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN), du Global Cleantech Innovation Program (GCIP), du Groupe Crédit Agricole ainsi que de la BMCE Bank of Africa.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *