Écosystèmes industriels: Un programme «vert» en perspective

Écosystèmes industriels: Un programme «vert» en perspective

La COP22 étant la conférence de l’action, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, propose la création d’un «écosystème vert» pour améliorer le profit des industriels en les orientant vers l’usage des énergies renouvelables.

De ce fait, il a annoncé, récemment à Marrakech, le lancement d’un chantier structurant visant le renforcement de la croissance verte dans les écosystèmes industriels. «L’objectif est de disséminer, au sein des écosystèmes industriels, des technologies favorisant des modes de production écologiques générant des bénéfices sur le plan environnemental, des réductions des coûts de production et créant de nouvelles opportunités d’investissement», a souligné le ministre lors de la «Journée industrie» sur le thème «Les écosystèmes industriels au service d’une croissance verte», en présence d’éminents acteurs nationaux et internationaux œuvrant dans les domaines de la croissance verte.

Organisée en marge de la Conférence internationale, cette journée s’est fixé pour objectif d’encourager les entreprises industrielles à orienter ou à renforcer leurs systèmes de production dans une logique de croissance verte. L’accent a été mis sur l’apport de la croissance verte dans l’amélioration de la compétitivité des entreprises, l’encouragement de systèmes de production écologiques, ou encore l’innovation dans les technologies vertes.

Dans ce sens Moulay Hafid Elalamy a estimé que «les entreprises industrielles marocaines gagneraient à adopter des stratégies de croissance verte alliant les dimensions environnementale et économique autour d’écosystèmes performants». Et de poursuivre que «ce projet représente une opportunité historique à saisir.

Il permettra d’impulser une nouvelle dynamique de croissance verte aux écosystèmes industriels, tirée par l’innovation technologique, adresser les besoins des marchés, tout en renforçant les synergies entre les stratégies sectorielles». En effet, ce chantier se décline à travers deux actions majeures. La première consiste en un nouveau programme d’accompagnement au profit des TPME à fort potentiel de croissance «labellisé COP22» pour booster leur compétitivité. La deuxième action porte sur la mise en place d’un dispositif dédié aux écosystèmes industriels, soutenant l’investissement technologique «vert» et favorisant l’émergence d’un écosystème «green tech», porteur d’innombrables opportunités d’affaires pour les entrepreneurs et les industriels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *