Edito : Complot statistique

Edito : Complot statistique

Etonnante sortie d’un «éminent» économiste du PJD à la suite de la conférence de presse du HCP durant laquelle ce dernier est venu apporter aux médias et à l’opinion publique les nouveautés des enquêtes qu’il réalise sur l’emploi. L’objet de la conférence n’était pas tellement de polémiquer sur qui a raison et qui a tort au sujet des chiffres mais plus de décortiquer la méthodologie desdites enquêtes.

D’abord, notre analyste considère que les vrais chiffres sont chez le gouvernement et pas chez le HCP. C’est ne pas savoir que ce dernier complète ses enquêtes et analyses par les chiffres collectés par les ministères eux-mêmes.

Ensuite, et c’est le plus grave, il soutient mordicus que la publication par le HCP d’indicateurs qui vont à l’encontre de ceux du gouvernement est un acte éminemment politique qui a pour objectif de nuire. A contrario, et si nous admettons que cette proposition est vraie, si le Haut-Commissariat veut faire correctement son job, il devrait publier des chiffres similaires à ceux des ministères.

Mais là où l’économiste «éclairé» du PJD fait le plus fort c’est quand il affirme que le HCP s’inscrit résolument dans une logique de guerre ouverte contre le gouvernement. Une guerre qui, selon lui, ne date pas d’hier mais du gouvernement précédent. Ce qui, déjà, est faux puisque le débat entre la statistique et l’administration au sujet des indicateurs existe depuis la nuit des temps. Tout le monde se rappelle une polémique tout aussi intéressante en 2004 entre Lahlimi et Jettou, alors Premier ministre, au sujet des chiffres de la croissance. Penser que des «mains invisibles» cherchent à instrumentaliser le HCP pour torpiller le gouvernement PJD, c’est faire preuve d’une «complotite» très avancée…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *