El Guerdane : Début des souscriptions

El Guerdane : Début des souscriptions

Le 19 juillet à Taroudant s’ouvriront les souscriptions pour le projet de partenariat public-privé dans le secteur de l’irrigation du périmètre El Guerdane, dans le sud d’Agadir. Ce projet, qui se trouve actuellement au stade des études techniques, a pour objectif de sauvegarder le verger agrumicole d’El Guerdane sur une superficie de 10 000 ha et est directement géré par Amensouss, adjudicataire du service public délégué. Il revient à cette société en effet d’entretenir l’ouvrage et le réseau de distribution d’eau d’irrigation du périmètre El Guerdane sur une période de 30 ans. L’ouverture de cette campagne de souscription, qui sera accompagnée d’une présentation du projet dans sa globalité et de ses bienfaits aux agriculteurs, vise plusieurs objectifs. « Il s’agit d’informer l’ensemble des agriculteurs exploitants des parcelles sur les droits de souscription et de raccordement, sur les règles d’allocations d’eau, sur le montant de l’abonnement et des tarifs. De même, cette opération vise à inciter les agriculteurs de la région à souscrire à ce programme », explique un communiqué des organisateurs de cette campagne.
En lançant cette opération de souscription, Amensouss, société constituée par l’ONA (chef de file), la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), la Compagnie nationale d’aménagement du Bas-Rhone Languedoc (BRL) et InfraMan, entend mettre plein feu sur les efforts qui sont consentis dans ce périmètre irrigué. Ainsi, le projet El Guerdane, en rationalisant la gestion des ressources en eau au niveau du bassin du Souss, contribuera à la fourniture d’un service de qualité aux usagers. Avec une offre formulée de 1,48 dirham hors taxe le mètre cube, Amensouss a exploité une prise réalisée sur le barrage d’Aoulouz qui permettra l’acheminement d’un volume de 45 millions de mètres cubes par an vers le périmètre via une conduite d’une longueur de 92 km. La desserte intérieure du périmètre sera assurée par un réseau de distribution sur une longueur de 285 km avec une pression minimale à la parcelle de 2 bars. Le rendement minimal global du réseau qui sera assuré par le concessionnaire est de 85 %. Le coût global du projet est estimé à quelque 987 millions de dirhams. Amensouss contribue au financement de ce projet à hauteur de 432 millions de dirhams soit 43% de son coût global. Pour sa part, la contribution étatique s’élève à 475 millions de dirhams, financés notamment par le Fonds de développement économique et social Hassan II.
Une somme qui comprend une subvention de 237,5 millions de dirhams ainsi qu’un prêt concessionnel de 237,5 millions de dirhams (taux d’intérêt de 1%, période de grâce de 20 ans). Enfin, la contribution des propriétaires agricoles souhaitant se connecter est de 8.000 dh/ha soit jusqu’à 80 millions de dirhams selon adhésion.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *