El Jadida exploite les bienfaits de sa plage

El Jadida exploite les bienfaits de sa plage

Un véritable projet intégré adossé au golf et en front de mer. Le futur institut de balnéothérapie d’El Jadida sera construit entièrement par des filiales de la CDG. Depuis les études, réalisées par SCET-Com, filiale de la Caisse de Dépôt et de gestion chargée de l’ingéniering, jusqu’à la gestion financière par Sogatour, en passant par la construction qui sera pilotée par la CGI (Companie générale immobilière), filiale du groupe active dans l’immobilier. Côté exploitation, l’hôtel est sous enseigne Sofitel. L’Institut sera gérée pour compte par le groupe Accor à travers l’enseigne Thalassa.
Le concept de la balnéothérapie est plutôt nouveau au Maroc. La CDG a opté pour cette formule, sachant que le site est l’une des rares destinations au monde adossées au golf et à la mer.
Les travaux ont réellement démarré. La phase de construction durera une année, ont tenu à souligner les responsables de la CDG. Un délai à la portée vu l’état et le rythme des travaux.
L’investissement global est de 16 millions de dirhams, entièrement libellé par le groupe Caisse de Dépôt et de gestion. Le projet a  a été inauguré mardi 7 juin 2005 en présence du gouverneur de la province, Driss Khazzani et du directeur général de la CDG, Ahmed Derwich.
Dans son discours lu à cette occasion, le gouverneur de la province a salué le lancement de ce  projet novateur , destiné  à renforcer l’infrastructure touristique de la province, notamment dans la région d’El Haouzia. Nulle doute, a dit M. Khazzani, ce projet représente un prélude pour une plus grande coopération entre le groupe et les autorités locales ainsi que les différentes communes de la province et ce dans différents domaines.Le gouverneur a souligné l’importance qu’accorde la Caisse de Dépôt et de Gestion à la ville d’El Jadida, ainsi que le soutien qu’elle apporte à plusieurs projets, appelant dans ce sens à concrétiser cette coopération dans le cadre d’un programme d’action établissant les partenariats susceptibles d’être noués entre les deux parties conformément à une vision participative réelle visant à consolider le développement de la ville et à investir dans l’ensemble de ses potentialités.
L’architecture, résolument futuriste,  comprend une piscine, avec une façade en verre et plusieurs espaces de détente et de fitness.  Ce projet, comme l’a souligné le directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion, permettra d’améliorer la qualité des prestations du complexe et du Royal Golf d’El Jadida. Par cet investissement, la CDG se renforce sur la région, en attendant la station Azur locale, co-pilotée par le Sud-Africain Kezner et la Somed. De son côté, la Sogatour qui gère les établissements hôteliers du groupe renforce son offre en perspective de la finalisation de l’autoroute Casablanca-El Jadida. Avec ce projet, le Sofitel El Jadida complète son offre tout en renforçant son rôle de locomotive de l’hôtellerie régionale. Le groupe Accor s’apprête d’ailleurs à inaugurer l’Ibis d’El Jadida la semaine prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *