Élaboration d’un plan national de l’eau à l’horizon 2050

Élaboration d’un plan national de l’eau  à l’horizon 2050

L’annonce a été faite par le chef de gouvernement

Un nouveau plan national de l’eau sera défini pour les trente prochaines années. L’annonce a été faite par Saad Eddine El Othmani et ce lors du Conseil de gouvernement du 15 mars 2018. Le chef de gouvernement a fait part de l’élaboration d’une nouvelle feuille de route à l’horizon 2050 avec des objectifs ambitieux et ce en vue d’éviter tout déséquilibre hydraulique pouvant engendrer à l’avenir la pénurie d’eau potable ou d’arrosage au niveau national. Cette nouvelle feuille de route intervient conformément aux dispositions de la loi en vigueur. Un cadre juridique qui sera revu en perspective. «Le ministère et le secrétariat d’Etat chargé de l’eau se penchent actuellement sur l’élaboration d’une nouvelle loi sur l’eau qui prendra en considération l’importance de la conservation de cette ressource ainsi que de sa bonne gestion en vue de l’investir de façon optimale et la préserver pour les générations futures», déclare le chef de gouvernement.

Tenant compte du plan d’urgence mis en place pour faire face à la pénurie d’eau et visant par conséquent l’accélération des investissements dans l’eau potable et l’eau d’irrigation, Saad Eddine El Othmani a indiqué par la même occasion que le comité ministériel créé dans ce sens a non seulement identifié les zones ayant des problèmes d’approvisionnement en eau potable mais a également transposé des solutions adéquates pour régler ce manque. «Nous ne voulons pas perdre de vue le risque de pénurie d’eau qui pourrait menacer certaines zones à l’avenir. C’est autour de cet objectif que s’articule le plan d’urgence qui sera présenté prochainement au Souverain», précise le chef de gouvernement qui prendra part, lundi 19 mars, au Brésil à la 8ème édition du Forum mondial de l’eau portant cette année sur le «Partage de l’eau». Les dernières précipitations qu’a connues le Royaume se sont également invitées au Conseil de gouvernement. Ce bon cru a permis d’alimenter les barrages. Le taux de remplissage est estimé à 59%,  se situant ainsi à un niveau supérieur à celui atteint à la même période de l’année dernière. Le remplissage des barrages devrait par ailleurs dépasser les 65% les prochains jours. Rappelons que le Maroc s’est doté au deuxième semestre de l’année 2016 d’une nouvelle loi sur l’eau (loi N°36.15).

Ce nouveau texte est venu renforcer le cadre juridique en introduisant de nouvelles dispositions relatives à la valorisation de l’eau de pluie et des eaux usées ainsi que celles portant sur la protection et la préservation des ressources en eau et sur l’amélioration des conditions de protection des phénomènes liés aux changements climatiques.  Parmi les nouveautés apportées par ce texte, on cite la création de conseils consultatifs au niveau des bassins hydrauliques ainsi que la mise en place d’un cadre juridique pour le dessalement de l’eau de mer.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *