Elalamy veut créer un amont textile: Un chiffre d’affaires de 1,3 milliard DH à l’export

Elalamy veut créer un amont textile: Un chiffre d’affaires de 1,3 milliard DH à l’export

Les projets d’investissement, d’un montant de 713 millions de dirhams et dont 6 sont portés par des locomotives et 22 par des PME, sont censés créer 11.951 emplois soit 12% de l’objectif emploi fixé aux écosystèmes textiles d’ici 2020.

«Nous voulons bâtir le secteur du textile sur des bases solides». La volonté exprimée, mardi à Rabat, par My Hafid Elalamy, est doublée de l’ambition de réaliser un amont textile de par la signature de conventions d’investissement avec l’AMITH et les entreprises qui en relèvent.

Signature après de longues négociations
«Nous avons pris beaucoup de temps pour négocier et mettre en place ces conventions», précise le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. En tout cas, ces partenariats destinés à la création d’écosystèmes consacrés au textile ont vu le jour après un «climat d’attentisme» comme le dit le président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement, Mostafa Sajid.

Données chiffrées
Les projets d’investissement, d’un montant de 713 millions de dirhams et dont 6 sont portés par des locomotives et 22 par des PME, sont censés créer 11.951 emplois soit 12% de l’objectif emploi fixé aux écosystèmes textiles d’ici 2020. Comme ils sont destinés à générer un chiffre d’affaires additionnel de 2,3 milliards de DH et un chiffre d’affaires à l’export de 1,3 milliard de DH, soit 26% de l’objectif à réaliser par les écosystèmes du textile d’ici 2020.

Détail des locomotives
Il s’agit de 6 locomotives porteuses de projets d’investissement opérant dans les filières du Fast Fashion (4), du Denim (1) et des Distributeurs industriels de marques (1). Quant aux PME, leurs activités se répartissent sur les métiers du Fast Fashion (9), du Denim (1), de la Maille (5), du Textile de Maison (2) et du Textile à usage technique (5). Ce sont dans l’ensemble 28 projets, 26 étant à capitaux marocains. En d’autres termes les capitaux nationaux sont à hauteur de 92%, les 8% restants sont étrangers.

Répartition régionale des investissements

Pour ces locomotives et PME, la majeure partie des projets se concentre au niveau des villes de Casablanca (50%) et Tanger (21%). En termes de création d’emplois, 62% des emplois créés le seront à Casablanca, 15% à Meknès et 12% à Tanger.
Ceci étant, les locomotives bénéficieront d’aides sur l’investissement matériel (constructions, équipements et installations…) et immatériel (créativité, design, développement de produit, assistance technique…) et pourront également avoir accès à un foncier industriel de qualité à prix compétitifs, ainsi qu’à des cursus de formation appropriés. Quant à l’appui prévu pour les 22 PME, il s’inscrit dans le cadre de l’offre transverse des écosystèmes textiles, croissance Imtiaz, développée par Maroc PME et dédiée aux projets favorisant la croissance, la création de valeur ajoutée et la création d’emplois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *