Elections CGEM : Le binôme Marrakchi-Benhida dévoile son programme à Tanger

Elections CGEM : Le binôme Marrakchi-Benhida dévoile son programme à Tanger

Après le tandem Salaheddine Mezouar-Faïçal Mekouar, qui avait fait de Tanger l’une des premières étapes de sa campagne électorale, c’était au tour de M. Marrakchi et sa colistière Assia Benhida d’arriver, vendredi 4 mai, dans la ville du détroit, et ce à une quinzaine de jours du scrutin.

Le binôme prétendant à la présidence et la vice-présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a fait part de son intérêt pour la zone du Nord (460 membres), tout en affichant son engagement à agir pour repositionner la place des régions au sein de l’instance patronale. «Le développement de nos régions est un enjeu pour l’avenir de nos entreprises», a tenu à préciser M. Marrakchi.

Comme c’est le cas pour l’ensemble des 17 villes (où la CGEM est présente), prévu pour leur tournée régionale, M. Marrakchi et Mme Benhida ont présenté, à cette occasion, leur projet sous le slogan «Libérer l’entreprise», et ce en vue de convaincre les opérateurs économiques locaux à soutenir leur candidature. Ils ont prôné à cet effet la libération des entreprises de ce qu’ils ont désigné comme des pesanteurs censées empêcher leur développement. Il s’agit de libérer le potentiel de développement de l’entreprise en améliorant le climat des affaires. Ils se sont dits conscients de l’inquiétude des entrepreneurs quant à une réglementation tatillonne et une administration parfois hostile. «Nous allons faire la liste de toutes les règles pour lesquelles nous sommes soumis», a souligné M. Marrakchi.

Pour sa part, Mme Benhida a tenu à préciser que l’engagement de son binôme est d’accompagner le développement régional des entreprises et leur croissance au niveau national. «Il va falloir repenser la gouvernance de la CGEM en plaçant les régions au cœur de la confédération», a-t-elle dit, tout en encourageant à réfléchir à avoir un représentant des régions au sein du bureau national de la CGEM, mais aussi au niveau même de la gouvernance de cette instance patronale.

Parmi les mesures envisagées dans ce même contexte par le binôme Marrakchi-Benhida figure la mise en place d’un conseil des régions réunissant des responsables du bureau central de la CGEM avec les présidents des représentations régionales à travers le Royaume.

D’un autre côté, le binôme encourage la professionnalisation des services aux entreprises et le fonctionnement de l’instance patronale.

Il s’est dit engagé à agir pour la croissance et la compétitivité à travers une fiscalité adaptée à l’économie réelle, une baisse du coût du travail, un code du travail adapté au monde Vuca (volatility, uncertainty, complexity et ambiguity),… Concernant le volet formation, le binôme est engagé à placer la formation continue et professionnelle comme vecteur de performance pour les entreprises et un moyen efficace pour lutter contre le chômage.
Pour rappel, la tournée CGEM Région du binôme Marrakchi- Benhida continue avec trois prochaines étapes, Rabat- Salé- Kénitra et qui sera tenue dans la villle de Rabat et la région du Souss-Massa (Agadir) et la région de Lâayoune-Sakia El Hamra (Lâayoune). L’assemblée ggénérale élective est prévue le 22 mai 2018.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *