Eléphant Vert investit 65 millions d’euros dans la bio-agriculture au Maroc

Eléphant Vert investit 65 millions d’euros  dans la bio-agriculture au Maroc

Le groupe genevois Eléphant Vert, leader mondial des biofertilisants, s’est implanté au Maroc où il développe trois unités de production à Meknès, Agadir et Berkane pour un investissement de 65 millions d’euros. «Ce projet inédit, d’une capacité de 500 emplois à l’horizon 2017, vise à faire du pays un hub pour exporter les trois-quarts de sa production en Europe et en Afrique», souligne-t-on auprès de la société helvétique.

La filiale marocaine d’Eléphant Vert, en partenariat avec la fondation suisse Antenna Technologies, a déjà inauguré un premier site à Meknès, actuellement en cours d’expansion. Cette unité a absorbé 25 millions d’euros d’investissements directs, auxquels s’ajoutera une enveloppe supplémentaire de 20 millions dans les années à venir.

Pour les sites d’Agadir et de l’agropole de Berkane, le groupe prévoit de consacrer à chacun, dans un premier temps, une enveloppe d’au moins 7 millions d’euros.
Selon le directeur général du groupe, Sébastien Couasnet, les engrais proviennent de l’usine à Meknès où ils sont produits à partir de la valorisation de déchets agricoles collectés auprès de divers fournisseurs locaux du bassin de Meknès, dont des agriculteurs, des éleveurs et des sociétés d’agroalimentaire.

Le processus de production consiste d’abord à sélectionner, puis mettre en fermentation les matières premières (déchets). Ensuite, intervient la phase d’aérobie d’enrichissement à base d’azote et d’ammoniac, un procédé classé «secret de fabrication», suivi de la phase de conditionnement, explique-t-on auprès de l’entreprise.

En outre, la société propose des biofertilisants commercialisés sous les marques Fertinova et Orgavert, des produits enrichis en bactéries utilisés notamment pour le traitement des cultures (bioinsecticides, bioacaricides, biofongicides).

Pour M. Couasnet, «la perspective de l’expérience actuelle est de faire de la région de Meknès une vitrine d’innovation industrielle, de recherche et développement».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *