Élimination des pesticides obsolètes: Le Maroc et la FAO poursuivent leurs efforts communs

Élimination des pesticides obsolètes: Le Maroc et la FAO poursuivent leurs efforts communs

Faire la guerre aux pesticides! C’est le sujet qui a réuni, une nouvelle fois, le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

 

Ainsi, en date du jeudi 4 février courant à Rabat, s’est tenue la deuxième réunion du comité de pilotage du projet «Élimination des pesticides obsolètes et mise en œuvre du programme de gestion intégrée des ravageurs et des pesticides au Maroc». Un comité qui a démarré en mars 2015, cofinancé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM/GEF), le gouvernement du Maroc à travers l’Office national de sécurité sanitaire et alimentaire, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et «CropLife International».

Ainsi, la réunion, organisée par le FAO et l’Office national de sécurité sanitaire et alimentaire, avait pour objectif de mettre le point sur les réalisations du projet durant l’année 2015,  son état d’avancement et la planification des activités futures en matière de plan d’action, de budget et des résultats à atteindre à l’horizon 2018. De ce fait, la collaboration étroite sur les plans technique et financier entre les partenaires du projet a servi à la mise à jour de la situation du stock actuel des pesticides périmés.

Concernant l’opération de l’élimination sécurisée des pesticides obsolètes, évalués à ce jour à plus de 630 tonnes, le projet prévoit leur destruction entre 2016 et 2017 dans des unités spécialisées à l’étranger. Ce projet, dont l’achèvement est planifié avant la fin de l’année 2018, vise la réalisation de plusieurs autres composantes et permettra notamment, à travers la collaboration étroite de ses partenaires, la promotion des méthodes alternatives aux pesticides chimiques conventionnels, la révision de la législation régissant le cycle de vie des pesticides et la mise en place d’un mécanisme pour la gestion durable des emballages vides au niveau national.

A noter que depuis plusieurs décennies, la coopération entre le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture se renforce à travers des programmes et des projets bilatéraux et internationaux conçus pour le développement agricole, la protection de l’environnement et l’atténuation des effets des changements climatiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *