Emaar renforce sa présence au Maroc

Emaar renforce sa présence au Maroc

Le plus important groupe immobilier émirati Emaar Properties et le Marocain ONA, à travers son holding immobilier Onapar, vont investir 3 milliards de dirhams dans l’immobilier et les complexes résidentiels golfiques. Les deux ensembles viennent de conclure un partenariat dans ce sens, indique un communiqué de l’Omnium nord africain. La première étape de cet accord s’est matérialisée par la création de structures communes pour réaliser le projet Amelkis à Marrakech dont les travaux d’extension ont démarré courant octobre et le projet Bahia Golf Beach, dans les environs de Bouznika. Les chantiers seront livrés dans cinq ans.
Outre ce projet, l’Emirati Emaar, à travers le groupe Ali Zaid et associés, est présent au Maroc à travers des projets immobiliers et commerciaux à Agadir (Marina), Tanger, Marrakech et à travers l’enseigne de mode O Gallery, ouverte à Casablanca le 29 septembre dernier. Montant de cet investissement : 350 millions de dirhams, provenant de capitaux marocains et arabes. Le magasin, s’étendant sur une superficie de 12.500 mètres carrés, est aménagé en différents espaces, avec des marques connus mondialement comme Guess, Esprit, Gap et Mexx.
Les marques de luxe sont aussi présentes : Givenchy, Moschino, Nina Ricci, D&G…
Ce nouveau concept de distribution initié à travers O Gallery à Casablanca, ainsi que les marques détenues en propre ou en franchise, est appelé à se développer à travers le Royaume. À partir de l’année prochaine, d’autres magasins O Gallery verront le jour, notamment à Casablanca, sur le boulevard El Massira et des centres O à Agadir, Marrakech, Tanger et puis Rabat.
Ces différents investissements d’Emaar Properties s’inscrivent en droite ligne des déclarations du président du groupe, le milliardaire Mohammad Al-Abbar, également président du Développement économique de Dubaï, lequel avait fait part courant septembre dernier de son intention d’investir 4 milliards de dollars sur cinq ans dans l’achat ou la construction de 100 à 200 centres commerciaux dans le monde arabe et en Asie. Le Maroc et la Syrie figurent en bonne place parmi les pays ciblés par le groupe Emaar, aux côtés de l’Egypte, de l’Arabie Saoudite, de l’Inde et du Pakistan.
 Aux Emirats Arabes Unis, Emaar est surtout connu à travers la construction du plus haut gratte-ciel du monde d’un coût global de 850 millions de dollars. Il s’agit du Burj Dubaï, dont le chantier, conduit par un consortium mené par le groupe sud-coréen Samsung Electronics, sera achevécourant 2008. Le building qui comprendra 160 étages, mesurera entre 700 et 800 mètres de hauteur, soit beaucoup plus haut que la tour Taipei (508 m pour 101 étages), la Freedom Tower (541 mètres sur l’emplacement des tours du World Trade Center) et bien d’autres.
Tout comme l’ONA, appelé à devenir l’actionnaire de référence de Maroc Connect, le groupe émirati s’intéresse de près au secteur des télécoms. Début octobre, Emaar a dévoilé ses intentions de participer au prochain appel d’offres portant sur le rachat de l’opérateur turc de téléphonie mobile, Telsim.
La Turquie a fixé un prix de départ de 2,8 milliards de dollars pour la mise aux enchères de Telsim. Les Emiratis qui concourent auprès de quelques grands fonds d’investissements américains et des opérateurs de téléphonie de renom, seront fixés courant décembre prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *