Emploi : 32.880 embauches en 2006

Emploi : 32.880 embauches en 2006

A la fin décembre 2006, 32.880 insertions ont été enregistrées dans le marché de l’emploi. À l’issue de son conseil d’administration, l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) a dévoilé son bilan 2006 et son plan 2007. L’objectif étant d’insérer 200.000 jeunes diplômés à l’horizon 2008. «L’année 2006 a été consacrée au renforcement des équipes locales, au développement des compétences, à l’extension et la modernisation du réseau et à la mobilisation de l’ensemble des acteurs. Elle a été marquée par le démarrage des mesures pour l’emploi qui sont désormais opérationnelles», annonce-t-on à l’ANA-PEC.
En détail, ces 32.880 insertions, à la fin décembre dernier,ont été réalisées dans le cadre du programme «Idmaj», enregistrant ainsi une augmentation de 37 % par rapport à 2005 et 10 % de plus par rapport à l’objectif prévu pour 2006.
L’ANAPEC souligne que dans le cadre du programme «Taehil», plus de 6.000 opportunités de formation visant l’ emploi ont été identifiées.
«Le programme «Moukawalati», quant à lui, a connu l’ouverture de 70 guichets Moukawalati, la manifestation d’intérêt de 11.000 porteurs de projets, la présélection de 2.600 projets et le dépôt de 800 projets auprès des banques», indique la même source. Pour rappel, le taux du chômage est passé l’année dernière sous la barre des 10 %. De 11,1 % en 2005, il a été de 9,7 % en 2006, selon une note d’information du Haut commissariat au plan (HCP), au sujet de la situation du marché du travail au cours de l’année précédente, publiée au début du mois de février dernier.
Pour cette année, le conseil d’administration de l’ANAPEC, présidé par le Premier ministre, Driss Jettou, au début de cette semaine, s’est fixé trois objectifs primordiaux.  En fait, il s’agit de l’insertion de 38.000 chercheurs d’emploi à travers le programme «Idmaj», de l’accompagnement de 4.500 porteurs de projets dans le cadre du programme «Moukawalati» ainsi que le lancement de la formation qualifiante ou la reconversion de 20.000 chercheurs d’emploi dans le cadre du programme «Taehil». «Cette extension sera accompagnée par la professionnalisation des services et prestations aux chercheurs d’emploi et aux employeurs afin d’atteindre un rythme de mise en œuvre des mesures permettant la réalisation des objectifs assignés aux différents programmes», précise-t-on à l’ANAPEC. L’enveloppe budgétaire affectée à ce plan d’action s’élève à 189 millions de dirhams, en progression de 85.65% par rapport à l’année précédente. Cette enveloppe sera affectée à hauteur de 112 millions de dirhams pour le budget de fonctionnement et 77 millions de dirhams pour le budget d’investissements. Pour trouver donc de nouveaux emplois, l’Agence veut mettre en place des conventions avec l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée TMSA, la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP), le CRT de Marrakech et le CRT d’Agadir.

L’ANAPEC à l’international

Le positionnement de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) à l’échelle internationale a été renforcé par la mise en œuvre du projet MEDA 2 dans son volet concernant l’appui institutionnel à la circulation des personnes. Dans ce cadre, l’ANAPEC a réalisé 2.195 insertions au cours de l’année précédente, soit une évolution de 75 % par rapport à 2005.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *