Emploi : C’est parti pour «Moukawalati»

Emploi : C’est parti pour «Moukawalati»

Le Premier ministre, Driss Jettou, a donné, samedi dernier, à Casablanca, le coup d’envoi du programme national d’appui à la création d’entreprises «Moukawalati». Il a inauguré les premiers guichets d’appui à la création d’entreprises à l’échelle du Grand Casablanca. Ces guichets sont actuellement au nombre de six, quatre à Casablanca et deux à Mohammédia. Ils sont dotés d’une même enseigne au niveau national et abrités par les réseaux mis en place par les premiers partenaires, à savoir les associations de microcrédits «Al Amana», «Fondep» et «Zakoura», les chambres de commerce d’industrie et de services (CCIS) et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). Ces premiers guichets assurent l’accueil des porteurs de projets et les accompagnent pendant la période critique de démarrage de leurs entreprises.
En parallèle à ces guichets, des comités régionaux ont été mis en place avec pour missions la promotion de l’esprit d’entreprise, le suivi des activités de ces guichets et la sélection définitive des candidats. Les porteurs de projets bénéficieront d’un accompagnement à travers une formation théorique portant sur la conduite des études techniques et de marché ainsi que d’une assistance pour leur réalisation et d’une formation en management.
Le Premier ministre a rappelé, à cette occasion, que ce programme vise l’appui à l’auto-emploi par la création de 30.000 petites entreprises devant générer 90.000 emplois à l’horizon 2008.
L’objectif est avant tout de réduire progressivement le taux de chômage dans toutes les villes du Royaume. Il a expliqué, par ailleurs, que ce programme intéresse les porteurs de projets d’un montant d’investissement allant de 50.000 à 250.000 dirhams, précisant que deux personnes peuvent s’associer pour porter ainsi le montant de l’investissement à 500.000 dirhams et que l’Etat prendra en charge les frais d’accompagnement à hauteur de 10.000 dirhams par projet et une garantie à hauteur de 85% du crédit bancaire.Les démarches de démarrage de l’entreprise donnent lieu à un plan d’action suivi par le guichet et un diagnostic portant sur l’ensemble des activités de l’entreprise et suivi des recommandations du plan d’action. De l’avis de tous, Moukawalati est un programme ambitieux qui permettera de renforcer le tissu économique national et la résorption du chômage des jeunes diplômés. Une opportunité à saisir par tous ceux qui veulent prendre part à la nouvelle dynamique économique et sociale du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *