Emploi : L’ANAPEC va à la rencontre d’izdihar

Emploi : L’ANAPEC va à la rencontre d’izdihar

Des actions concrètes pour promouvoir l’emploi. C’est ce qui est en train d’être mis en place par l’Association des opérateurs économiques des zones industrielles de Sidi Bernoussi (Izdihar) et l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC). Ces dernières viennent, en effet, de signer, jeudi dernier à Casablanca, une convention de partenariat visant la promotion des opportunités de recrutement. L’initiative est d’envergure, sachant que l’Association Izdihar compte plus de 700 entreprises. La convention ANAPEC-Izdihar se fixe pour objectifs l’accompagnement des entreprises membres de l’association par l’agence dans la définition de leurs besoins en recrutement, la participation d’Izdihar à la promotion des opportunités d’emploi ainsi que le développement de l’échange d’informations entre les deux parties. En vertu de cette convention, l’agence s’engage à aider les entreprises faisant partie de l’Association Izdihar à disposer des ressources humaines nécessaires. L’ANAPEC s’engage également pour le financement de formations contractualisées d’adaptation à l’emploi. Ces formations permettront aux entreprises d’adapter les profils des chercheurs d’emploi à leurs exigences. Les entreprises membres de l’Association Izdihar pourront ainsi bénéficier de formations à la carte ou de formations qualifiantes ou de reconversion (FQR).
La directrice de la Recherche et Développement de l’ANAPEC, Ouafae Ben Abdenbi, a indiqué que le partenariat entre Izdihar et l’ANAPEC se situe dans le cadre de la stratégie de promotion de l’emploi, précisant que de nouveaux mécanismes institutionnels et financiers sont aujourd’hui mis en place au profit des entreprises et des chercheurs d’emploi, à savoir le contrat de premier emploi, les formations, l’adaptation, les stages, les prestations d’assistance à l’insertion ainsi que l’accompagnement technique et financier à la création d’entreprises.
En signant cette convention, l’ANAPEC, établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière, vient ainsi de prouver qu’il est en train de réaliser ses missions. Notamment celle de procéder à la prospection et à la collecte des offres d’emplois auprès des employeurs, ainsi que celle de la mise en relation de l’offre et de la demande d’emplois.
Mais c’est surtout la promotion de l’emploi qui reste au centre de cette convention. Il s’agit sans nul doute d’un bon premier pas pour dynamiser le recrutement, à Casablanca notamment.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *