Emploi : Les grandes surfaces boostent l’emploi

Emploi : Les grandes surfaces boostent l’emploi

Dans le domaine de la grande consommation, la concurrence s’est bien installée, avec l’ouverture de plus en plus de grandes surfaces commerciales notamment. On en compte actuellement 53 unités, réparties à travers tout le Maroc. Selon le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, Salaheddine Mezouar, elles ont créé environ 6.300 postes d’emploi en 2005. Répondant à une question orale à la Chambre des conseillers portant sur les conséquences de l’ouverture des grandes surfaces commerciales sur les petits et moyens commerçants, M. Mezouar a estimé que la création de grandes surfaces est le résultat du changement des habitudes de consommation.
Les petits commerçants ne sont pas abandonnés à leur sort pour autant. Le ministre a, en effet indiqué que son département a pris des mesures visant à améliorer leur compétitivité, à travers la mise en place d’un système de financement de la mise à niveau du secteur commercial. Une convention entre le ministère et une institution bancaire marocaine existe d’ores et déjà, aux termes de laquelle les commerçants des produits alimentaires bénéficient de prêts leur permettant d’équiper leurs locaux afin de préserver la qualité des produits mis en vente. Par ailleurs, le ministère oeuvre actuellement à trouver de nouvelles sources de financement du secteur, notamment pour répondre aux besoins de gestion et d’équipement. Le ministère a également procédé à la création de centres de comptabilité au sein des Chambres de commerce, d’industrie et de services, en vue de permettre aux petits commerçants d’améliorer les méthodes de gestion de leurs activités. M. Mezouar a rappelé, à ce propos, l’élaboration d’un modèle de comptabilité simplifié adapté à la nature de l’activité des commerçants, qui entrera en vigueur en 2007.
Les commerçants ont, en outre, bénéficié de sessions de formation en vue de les inciter à adopter des techniques modernes de vente et à adhérer à des réseaux de distribution pour améliorer leurs revenus.
S’agissant de la couverture sociale, M. Mezouar a relevé qu’il a été procédé à la mise en place d’une commission regroupant les différents secteurs du commerce, d’industrie et d’artisanat, ainsi que des institutions d’assurances et de retraite dans le but de mettre en place un nouveau régime à même de permettre aux petits commerçants et aux artisans de bénéficier de la couverture sociale et médicale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *