Employabilité des jeunes marocains : Le programme «Compact II» entre en activité

Employabilité des jeunes marocains :  Le programme «Compact II» entre en activité

Le projet «Education et formation pour l’employabilité» vise à améliorer l’employabilité des jeunes marocains, à travers l’amélioration de la qualité et de la pertinence des apprentissages et la garantie de l’accès équitable à l’éducation secondaire et à la formation professionnelle.

Chose promise, chose due. Le département de Rachid Belmokhtar a lancé depuis Tétouan le deuxième programme de coopération «Compact II», conclu entre le Maroc et l’Agence américaine Millennium Challenge Corporation (MCC) en vue d’améliorer les performances des établissements scolaires de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’employabilité des jeunes. Doté d’une enveloppe budgétaire de 220 millions de dollars, le projet «Education et formation pour l’employabilité» est composé de deux activités, à savoir «l’éducation secondaire» et le «développement de la formation professionnelle et de l’emploi», a expliqué le ministre, notant que ce programme s’inscrit en droite ligne de la nouvelle vision stratégique 2015-2030 adoptée pour la réforme du système d’éducation et de formation au Maroc.

Dans ce sens, le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a déclaré que le projet «Education et formation pour l’employabilité», qui s’inscrit dans le cadre du programme Compact II, vise à améliorer l’employabilité des jeunes marocains, à travers l’amélioration de la qualité et de la pertinence des apprentissages et la garantie de l’accès équitable à l’éducation secondaire et à la formation professionnelle afin de mieux répondre aux besoins du secteur privé. Et de poursuivre que cette composante sera déployée dans près de 100 collèges et lycées, répartis sur trois régions, à savoir Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès et Marrakech-Safi, notant que le choix de ces régions a été fait selon un ciblage fondé sur les besoins en termes d’éducation, les indicateurs de pauvreté, ainsi que sur les opportunités économiques et d’emplois offertes.

Par ailleurs, le programme «Compact II» porte sur l’activité «Productivité du foncier» visant à améliorer la gouvernance et la productivité du foncier rural et industriel, à travers une réglementation simplifiée et une approche innovante, en vue de mieux répondre aux besoins des entrepreneurs et de renforcer l’attractivité de l’investissement au Maroc. À cet égard, Dana J. Hyde, PDG de la MCC, explique qu’il «s’agit de l’activité «Foncier industriel», dotée d’un budget de 127 millions de dollars, qui vise à créer et revitaliser 4 zones industrielles selon un modèle de partenariat public-privé apte à répondre aux besoins des investisseurs, le «foncier rural» (33 millions de dollars) pour la melkisation de 46.000 ha au profit des ayants droit dans le périmètre du Gharb, et l’activité «Gouvernance» (10,5 millions de dollars) visant à appuyer la gouvernance dans le développement d’une stratégie foncière et l’élaboration d’un plan d’action de la stratégie». Il est à noter que l’opération de tirage aléatoire, qui a couronné un processus préparatoire ayant duré plus de deux ans, a donné lieu à la sélection des 28 établissements de l’enseignement secondaire répartis sur quatre provinces relevant de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui viendront s’ajouter aux 6 autres établissements où la mise en œuvre expérimentale du modèle a démarré au titre de l’année scolaire 2016-2017.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *