Emprunt obligataire de 1 milliard d’euros : Le Maroc réussit sa sortie sur le marché financier international

Emprunt obligataire de 1 milliard d’euros : Le Maroc réussit sa sortie sur le marché financier international

Retour remarquable du Maroc au marché financier international. Après 5 ans d’absence, le Royaume a réussi à s’affirmer avec une sortie plus que réussie.

Un succès qui confirme la confiance dont jouit le pays auprès des grandes institutions financières internationales et des agences de notation. En date du 21 novembre, le Maroc réalise un emprunt obligataire sur le marché financier international pour un montant de 1 milliard  d’euros, assorti d’une maturité de 12 ans et d’un spread de 139,7 points de base, soit un taux d’intérêt de 1,5%.

«Outre le rendement qui constitue le niveau le plus bas jamais obtenu par le Maroc sur le marché international, cette émission a bénéficié du carnet d’ordre le plus important par sa taille pour une transaction en euro du Maroc», peut-on lire dans le  communiqué diffusé par le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration. Et de préciser qu’ «il a dépassé 5,3 milliards d’euros au cours de la transaction avec plus de 285 investisseurs impliqués». Cette émission vient en effet boucler le roadshow d’une semaine mené par Mohamed Benchaaboun et des représentants de la direction du Trésor dans les principales places européennes.

La délégation marocaine a ainsi visité Paris, Zurich, Londres, Francfort et Amsterdam/La Haye. Des escales ayant connu la tenue d’une trentaine de réunions avec plus de soixante investisseurs dont des gestionnaires de fonds, des assureurs, et des fonds de pension. «Au cours de ce roadshow, les investisseurs ont apprécié en particulier la stabilité politique dont jouit le Royaume, la résilience de son cadre macroéconomique confirmée par le maintien de la notation Investment Grade depuis plus d’une décennie, ainsi que la portée des réformes menées sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, qui augure d’un renforcement des perspectives économiques du Maroc», explique le département ministériel dans sa communication.

Et de conclure que «cette émission a été réalisée au format 144A/RegS afin de permettre la participation des investisseurs aussi bien européens qu’américains».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *