Emtiaz 2018 : Le «Trade Sense» de PortNet primé

Emtiaz 2018 : Le «Trade Sense» de PortNet primé

PortNet ne cesse de rafler les consécrations. Le Guichet unique national des procédures du commerce extérieur s’est distingué encore une fois au Grand prix national de l’administration électronique «E-mtiaz».

Le portail communautaire «Trade Sense» de PortNet a été primé dans la catégorie «e-contenu» de l’édition 2018 de cette compétition. Une distinction qui vient s’ajouter aux prix attribués à PortNet en 2012 et 2015. «Ce prix d’excellence décerné à PortNet est une reconnaissance des efforts menés par la communauté de PortNet dans sa démarche d’innovation continue en matière d’intégration et de dématérialisation de la supply chain à l’international», apprend-on des représentants de PortNet SA, la société qui gère ce guichet unique. Mis en œuvre en 2018,  «Trade Sense» se veut un portail communautaire d’informations logistiques et commerciales à l’international. Cette plate-forme numérique constitue en effet un centre de ressources informationnelles logistiques, régaliennes et commerciales. Elle a été conçue en vue de porter assistance et accroître la compétitivité des opérateurs économiques aussi bien à l’import qu’à l’export.

Ce service, opérationnel 24/24h et 7/7 jours, met à la disposition des opérateurs un point unique d’accès à l’information et de recherche ciblée par centre d’intérêts. Le contenu comprend des informations pertinentes et actualisée ainsi qu’un espace collaboratif de partage d’information. Rappelons que six administrations ont été primées lors de Emtiaz 2018 et ce pour leurs e-services les plus aboutis proposés aux citoyens et aux entreprises. Le Prix national de l’administration électronique E-mtiaz, lancé par le ministère de la fonction publique et la modernisation de l’administration en 2005, vise à encourager les efforts et les initiatives réussies dans le domaine de l’Administration électronique. La finalité étant d’inciter les administrations à développer des téléservices publics et à les promouvoir à instaurer les principes de concurrence positive entre les différentes composantes du secteur  public dans ce domaine. L’évaluation se fait sur la base de critères prédéfinis et la sélection est confiée à une commission qui regroupe des membres issus à la fois du secteur public et privé et la société civile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *