En marge du lancement de deux AMI à Sidi Ifni : Une journée portes ouvertes pour développer la filière aquacole

En marge du lancement de deux AMI à Sidi Ifni : Une journée portes ouvertes pour développer la filière aquacole

Ces deux AMI ont pour objectif de mettre à la disposition des investisseurs et jeunes entrepreneurs de la région des espaces aquacoles clés en main et de les inviter à développer des projets viables dans cette région.

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a organisé lundi une journée portes ouvertes sur les opportunités d’investissement en aquaculture dans la région de Guelmim-Oued Noun au siège de la province de Sidi Ifni.

Présidé par Mbarka Bouaida, secrétaire d’État auprès du ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, chargée de la pêche maritime, cet événement a pour objectif d’apporter un éclairage sur les opportunités d’investissement en aquaculture dans cette région dont le potentiel est considérable pour asseoir une filière à forte valeur ajoutée. 

Cette journée se veut une occasion pour découvrir l’activité aquacole sous un angle novateur, et s’informer directement auprès des représentants de l’ANDA mobilisés pour mettre à contribution leur expertise et savoir-faire.

Autour d’un circuit constitué de points d’information, les investisseurs et jeunes entrepreneurs intéressés ont pu se renseigner sur tous les aspects administratifs, juridiques et les données techniques et économiques concernant l’ensemble du processus de montage d’un projet aquacole et selon les filières qui requièrent leur intérêt.

Cet évènement dédié aux investisseurs et aux jeunes entrepreneurs souhaitant investir dans ce secteur est organisé dans le cadre de la promotion des appels à manifestation d’intérêt (AMI) pour le développement de projets d’aquaculture dans la région.

Il s’agit en effet d’un premier AMI qui est adressé aux investisseurs nationaux et internationaux intéressés par le développement de projets aquacoles, offrant 72 unités de production en mer réparties comme suit : 48 unités de production, de 15 ha chacune, pour la réalisation de projets de conchyliculture (élevage de coquillages), à Mirleft. 24 unités de production, de 25 ha chacune, pour la réalisation de projets de pisciculture au nord de Sidi Ifni.

Quant au deuxième AMI, il est destiné aux jeunes entrepreneurs originaires de la région, qui offre quatre unités de production de 15 ha chacune pour la réalisation de projets de conchyliculture, et une unité de production de 25 ha pour la réalisation d’un projet de la pisciculture.

Ces deux AMI ont pour objectif de mettre à la disposition des investisseurs et jeunes entrepreneurs de la région des espaces aquacoles clés en main et de les inviter à développer des projets viables dans cette région connue par ses richesses naturelles et ses conditions propices à l’investissement. Les investisseurs et jeunes entrepreneurs ont jusqu’au 12 septembre prochain pour déposer leurs dossiers.

Jusqu’à présent, les études réalisées par l’ANDA ont porté sur la frange littorale relevant de la province de Sidi Ifni. Ainsi, plusieurs espaces zones ont ainsi été identifiés comme étant potentiels à accueillir et promouvoir un développement durable de l’activité aquacole. Ainsi, les espaces disponibles pour l’exercice de l’activité de l’aquaculture dans cette zone sont d’une superficie totale de 1.320 ha, destiné à la conchyliculture et la pisciculture. Ces espaces sont mis par l’ANDA à la disposition des investisseurs pour la réalisation de leurs projets de fermes aquacoles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *