Encadrement de l’opération Aïd Al Adha : L’ONSSA assure

Encadrement de l’opération Aïd Al Adha : L’ONSSA assure

132.000 éleveurs enregistrés et 6,7 millions de têtes identifiées

L’Office est monté au créneau contre l’usage frauduleux des substances interdites à l’engraissement ayant causé l’année dernière de nombreux cas de verdissement de carcasse des bêtes sacrifiées.

Le compte à rebours pour la fête du sacrifice est déclenché. Six jours nous séparent de cette commémoration qui, outre sa dimension religieuse, est d’une grande importance économique pour le monde rural. Cette fin de semaine est décisive pour les éleveurs. Les Marocains profiteront de ce week-end pour acheter le «mouton» de l’Aïd. Un acte auquel les consommateurs ont été «fortement» sensibilisés cette année. 

La tutelle et ses services ne cesseront de le répéter : il est recommandé d’acheter les animaux identifiés par la boucle «Aïd Al Adha», disponibles dans les différents souks que le département de l’agriculture a ouverts à cet effet  et surtout de préserver la boucle après l’abattage de l’animal afin de réclamer au cas où le consommateur observe une quelconque anomalie. Une exigence réitérée à la veille de l’Aïd par l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). L’Office, sous l’égide du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a engagé des actions de contrôle sévères garantissant ainsi un bon déroulement pour l’opération Aïd Al Adha 1439. La mesure phare de cette année est l’identification des ovins et caprins destinés à l’abattage. Une démarche qui a connu une forte adhésion des éleveurs engraisseurs petits et grands. Les derniers chiffres relevés par l’ONSSA illustrent clairement l’implication des éleveurs pour la réussite de cette opération. A ce jour, 132.000 éleveurs ont été enregistrés et 6,7 millions de têtes identifiées.

De même, l’Office est monté au créneau contre l’usage frauduleux des substances interdites à l’engraissement ayant causé l’année dernière de nombreux cas de verdissement de carcasse des bêtes sacrifiées. L’ONSSA indique dans ce sens que plus de 15.000 sorties de contrôle en commissions mixtes ont eu lieu depuis début juin à ce jour, et ce au niveau des points de vente, souks et élevages. Ces sorties visant la répression de toute pratique frauduleuse particulièrement la vente d’aliments, de médicaments ou substances non autorisés, ont abouti à l’identification de quelques cas d’infractions et à l’instruction de procès-verbaux contre les contrevenants.

Des cas d’interception de fraudeurs ont également eu lieu, notamment en ce qui concerne le contrôle des aliments pour animaux et ce depuis les établissements de production jusqu’aux élevages ainsi qu’à l’importation. Les procès-verbaux instruits dans ce sens ont été transmis à la justice. Les agents de l’ONSSA ont également surveillé les résidus des médicaments dans les viandes, s’assurant ainsi de la conformité des médicaments vétérinaires utilisés. L’Office a, en parallèle, procédé au contrôle des fientes à la sortie et à destination des élevages avicoles. A cet effet, un système de laissez-passer vétérinaire a été mis en place par l’Office et ce en collaboration avec la Fisa et les transporteurs de fientes. Se référant à l’ONSSA, «plus de 2.000 laissez-passer vétérinaires de fientes ont été délivrés». Et de préciser que «tout mouvement de fientes est suspendu et plus aucun laissez-passer n’est délivré». Il est utile de souligner qu’à destination des élevages avicoles, le transporteur des fientes avise le service vétérinaire du lieu de destination. Ceci permet de maîtriser le circuit des fientes de volaille et d’éviter leur utilisation dans des élevages d’engraissement.

Une forte mobilisation au profit des consommateurs et éleveurs

Plus de 600 médecins et techniciens vétérinaires sont mobilisés depuis le début de l’opération de Aïd Al Adha pour être  à l’écoute aussi bien des éleveurs que des consommateurs. C’est à cet effet que l’ONSSA a mis en place des équipes de permanence non seulement pour contrôler l’état de santé des animaux au niveau des points de vente mais également pour assister les consommateurs en cas de besoin.

L’Office informe les citoyens qu’une liste des médecins vétérinaires en permanence sera mise en ligne sur son site web (www.Onssa.gov.ma). L’Office a, en outre, renforcé son centre de relation  pour recevoir les appels et les réclamations des citoyens.

Le centre d’appels est joignable durant toute la semaine de l’Aïd au 0801003637, et ce de 08h00 à 20h00. Rappelons que l’Office a distribué plus de 100.000 flyers pour sensibiliser les éleveurs aux opérations d’identification et d’enregistrement, informer le consommateur sur les conditions d’achat des animaux et apporter les conseils sanitaires. De même, plusieurs spots audiovisuels ont été largement diffusés sur des chaînes radiophoniques et télévisées. L’ONSSA a également développé un support digital sur les réseaux sociaux (Facebook) pour échanger avec les consommateurs sur les différents sujets en relation avec la sécurité sanitaire des produits alimentaires.

Boucle «Aïd Al Adha» : Un gage de traçabilité et non de qualité

Conformément aux exigences d’identification des animaux destinés à l’abattage de Aïd Al Adha, les têtes identifiées porteront sur l’une de leurs oreilles une boucle en plastique de couleur jaune clair. Cette boucle comprend toutes les informations relatives à bête.

Elle permettra non seulement d’identifier le propriétaire de l’animal mais également au consommateur d’acheter des animaux avec une garantie de traçabilité et non de qualité. L’opération d’identification des animaux par la boucle Aïd Al Adha a été confiée par le département de l’agriculture à la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (Fiviar), appuyée au niveau régional par les services vétérinaires provinciaux de l’ONSSA.

La boucle porte un numéro de série de sept chiffres, la mention «Aïd Al Adha» en arabe ainsi qu’une étoile et un dessin représentant la tête du mouton.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *