Energie : La centrale Cap Ghir sous haute tension

Energie : La centrale Cap Ghir sous haute tension

A propos de la centrale à charbon Cap Ghir, à 40 km au nord de la ville d’Agadir, la tension monte d’un cran. À la publication de la liste des sociétés et consortiums pré-qualifiés pour ce projet par l’Office national de l’électricité (ONE), les élus de la ville d’Agadir réagissent en annonçant qu’une étude d’impact sur l’environnement sera réalisée par un cabinet privé.
«Nous allons demander prochainement une étude d’impact sur l’environnement à un cabinet privé pour connaître les retombées de ce projet sur la région. Nous avons également le soutien d’universitaires et d’experts en la matière qui veulent mesurer l’impact de cette centrale sur cette zone», lance Abderrahim Oumani, président du conseil préfectoral d’Agadir. 
«À l’heure où l’on parle de management participatif, on lance des projets sans concertation avec les élus!  Cette centrale concerne aussi bien la population que les acteurs touristiques et économiques de la région. Nous avons peur des retombées sur des projets comme Taghazout et l’arganier», ajoute M. Oumani. Cette centrale sera localisée à Cap Ghir sur un site adjacent, à la route côtière entre Agadir et Essaouira. En production concessionnelle, le projet inclut le développement, le financement, la conception, l’ingénierie, la fourniture, la construction et la mise en  service de deux unités à charbon (brut) de 600 à 660 MW, d’une puissance totale de  1200 à 1320 MW, plus un parc à charbon équipé des engins de manutention et d’un  site de stockage des cendres. Et ce pour une période de trente ans.
Selon l’Office national de l’électricité, le volet environnemental a été pris en compte dans ce projet. «Pour le respect de l’environnement, le surcoût est de 350 millions de dollars. Vous savez, les bailleurs de fonds sont stricts en ce qui concerne l’environnement. Ce projet respecte ainsi les normes de l’Union européenne et la Banque mondiale en la matière», annonce une source autorisée à l’ONE. Cette centrale fait partie du programme d’équipement à moyen et long terme de l’ONE destiné à satisfaire les besoins croissants du Royaume en énergie électrique. «Cette centrale est stratégique. Il faut dire que ce projet est vital puisqu’il permettra de faire face à l’accroissement de la demande d’Agadir et de créer un équilibre pour le réseau d’électricité au Maroc. En plus, cette centrale est dite de charbon propre», selon la même source. Du côté des élus, le président du conseil préfectoral d’Agadir attend toujours «un avis scientifique» pour trancher. La mise en service commerciale de la centrale est programmée pour 2011.

Cap Ghir : 15 candidats

Pour le projet de Cap Ghir  en production concessionnelle, la liste des sociétés et consortiums pré-qualifiés comprend :

1. AES Corporation  China Guodian Corporation
2. China International Water & Electric Corp. 
3. CMS Generation Co. 
4. EDF International 
5. EDP 
6. Endesa Europa, S.L./Siemens Project Ventures GmbH
7. International Power Plc  
8. Malakoff Berhad/Xenel Industries Limited 
9. Marubeni Corporation/Abu Dhabi National Energy Company PJSC  ("TAQA") 
10. Mitsubishi Corporation 
11. Mitsui & Co. Ltd 
12. Powertek Berhad 
13. Suez-Tractebel SA. 
14. Sumitomo Corporation 
15. Union Fenosa generacion, S.A.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *