Énergie : Le pétrole pénalise le textile

Selon des intervenants, la proximité du Maroc du marché européen constitue  toujours un atout en faveur du Royaume, et la flambée des prix du pétrole  pénalise davantage les concurrents asiatiques en dépit de la forte concurrence  des produits chinois bénéficiant d’une main-d’oeuvre qualifiée et à faible  coût. Cette approche a été en particulier celle du président de l’Association  marocaine des industries du textile et  de l’habillement (AMITH), Karim Tazi,  qui a tenu à faire valoir combien le renchérissement des cours pétroliers a entraîné une flambée des prix de différents modes de transport. "De ce fait,  a-t-il soutenu en substance, l’avantage de proximité géographique de  l’industrie marocaine du  textile par rapport aux marchés européens s’est  confirmé".
Les professionnels marocains ont également été appelés à saisir les  énormes opportunités d’affaires offertes par les accords de libre-échange  (ALE) signés par le Maroc avec de nombreux pays en vue de diversifier  les  débouchés commerciaux et faire face aux défis de la mondialisation.
Les intervenants à cette rencontre qui est la troisième du genre  organisée dans le cadre d’un road show à travers d’autres villes du Royaume,  ont aussi appelé les textiliens marocains à agir vite et faire preuve de  dynamisme et de créativité afin de tirer profit des mesures de sauvetage et des  restrictions (quotas) imposées par l’Union européenne et les Etats-Unis aux  produits chinois jusqu’à fin 2007. Ils doivent aussi saisir l’occasion de ces mesures conjoncturelles pour  maintenir et renforcer leur positionnement en Europe, qui demeure pour le   Maroc un précieux capital méritant d’être conservé et développé davantage, ont  souligné les participants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *