Énergie : L’ONE, une énergie débordante

L’année 2005 a été propice aux activités de l’Office national de l’électricité (ONE). En ces douze mois d’activité, l’office a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 12 milliards DH, représentant des ventes globales de 17.630 GWh, en progression de 8,2% par rapport à l’année 2004. Cette hausse s’explique essentiellement par l’accroissement des ventes à la clientèle basse tension. Ainsi, à fin décembre 2005, l’ONE comptait quelque 2.966.880 clients. Un chiffre en hausse de 11,8% par rapport à l’exercice précédent grâce notamment aux résultats probants du Programme d’électrification rurale globale (PERG). Ce dernier a permis en 2005 l’électrification de 4839 nouveaux villages par réseaux interconnectés et 585 villages par systèmes photovoltaïques individuels portant ainsi le total des villages ruraux électrifiés à 22.632 depuis le lancement du programme en 1996 (taux d’électrification rurale de 81%).
Par ailleurs, 48% des ventes de l’office ont été effectuées au profit des grands distributeurs qui sont au nombre de onze (Lydec, Rédal, Amendis et les différentes régies autonomes). Le reste est réparti entre les industriels alimentés essentiellement en très haute, haute et moyenne tension, (23,5%), les clients agricoles (6,3%), les clients tertiaires (5,6%), les clients résidentiels (13,1%) et les clients administratifs (3,4%). L’électricité de source thermique générée par les centrales de l’ONE a ainsi produit quelque 5508,7 GWh en hausse de 18,3% alors que le parc éolien de l’office a produit 15,4 GWh (+ 18%) et le Cycle combiné de Tahaddart (2003,3 GWh). 
Une progression que l’électricité d’origine hydraulique n’a pas connue l’année dernière, puisque pour cause de sécheresse, cette dernière a baissé de 39,3% pour atteindre 964,6 GWh. Mais la grande partie de la production, soit près de 61%, est à mettre à l’actif des concessions : Jorf Lasfar Energy Company (10027,9 GWh) et la Compagnie éolienne du Détroit (190,9 GWh). L’apport des entreprises tierces qui, dans le cadre de leurs activités industrielles ont été amenées à produire de l’électricité vendent l’excédent à l’ONE, a été de l’ordre de 85,5 GWh. Tous ces besoins ne sont pas totalement satisfaits par l’énergie produite au Maroc. En effet, le total de l’énergie électrique appelée au cours de l’année 2005 a atteint 19.518,2 GWh, ce qui représente une progression de l’ordre de 8,8% par rapport à l’exercice précédent. 783,9 GWh ont été importés d’Espagne (en baisse de 49,6%) alors que 29,8% proviennent du voisin algérien.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *