Énergie nucléaire : Le groupe français Areva entre en contact avec le Maroc

Le groupe nucléaire français Areva a précisé mercredi avoir eu des «échanges préliminaires» avec le Maroc sur le nucléaire civil, au lendemain de l’annonce par le président français d’une coopération dans ce domaine entre les deux pays.
L’entreprise publique, leader mondial du nucléaire, «a eu, à la demande de la partie marocaine, des échanges préliminaires sur l’introduction de l’option nucléaire dans le mix  énergétique marocain», a affirmé un porte-parole d’Areva, interrogé par l’AFP.  Mardi soir, le président français Nicolas Sarkozy a annoncé que la France et le Maroc avaient décidé de coopérer dans le domaine nucléaire civil. «Nous avons décidé de lancer un nouveau grand chantier, celui de l’énergie nucléaire civile», a-t-il dit lors d’un dîner officiel offert en son honneur par le Souverain marocain Mohammed VI au Palais royal de Marrakech.
«Nous avons désigné deux de nos proches collaborateurs pour fédérer les cadres marocains et français qui vont travailler ensemble sur ce projet, a-t-il ajouté. Areva a par ailleurs signé lundi un protocole d’accord avec l’Office chérifien des phosphates (OCP) pour l’extraction de l’uranium de l’acide phosphatique marocain.
Areva et l’OCP prévoient notamment de "lancer en commun une étude de faisabilité pour un site industriel de production d’uranium" à partir des phosphates, qui contiendraient près de 6 millions de tonnes de ce minerai, avait précisé le groupe nucléaire dans un communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *