Energie : Prospections Pétrolières : Boutaleb fait le bilan

Energie : Prospections Pétrolières : Boutaleb fait le bilan

Insuffisant. Pour Mohamed Boutaleb, interpellé au Parlement, les travaux d’exploration pétrolière au Maroc restent en deçà des attentes. Le ministre de l’Energie et des Mines, qui répondait à une question orale à la Chambre des conseillers mardi, a ajouté que des bassins sédimentaires aussi bien en onshore qu’en offshore ne sont pas suffisamment explorés.
Cela, en dépit des efforts entrepris dans ce sens par l’Office national des hydrocarbures et des mines.
M. Boutaleb a indiqué que plus de vingt compagnies étrangères opèrent actuellement dans l’exploration pétrolière, faisant état de la signature récemment de trois nouvelles conventions dans ce domaine, outre les autres permis qui seront signés prochainement avec des sociétés internationales.
Le ministre a rappelé que 70 permis d’exploration ont été accordés jusqu’à fin 2005 couvrant 130.000 km2, dont 58 en offshore et 12 en onshore, en plus de cinq permis de reconnaissance couvrant 87. 993 km2, faisant état d’un autre permis qui porte sur 110.400 km2. Seule découverte juque-là, des gisements de gaz dans le Gharb à Essaouira.
Seul fait notable, l’affluence des prospecteurs dans le Royaume. En 1999, les autorisations accordées (souvent de simples autorisations de reconnaissance) se comptaient sur les doigts d’une seule main. Les cinq permis de recherche ajoutés à ce nombre, on tombait sur une superficie totale de 107 000 km2. Depuis, la machine tourne à plein régime.
Entre 1999 et 2005, quelque 3,425 milliards DH ont été alloués à l’exploration pétrolière, a précisé M. Boutaleb, rappelant que l’Office national des hydrocarbures et des mines a réalisé un saut qualitatif dans le domaine de l’exploration pétrolière.
Le ministre a évoqué, dans ce sens, les accords signés avec de grandes compagnies internationales qui utilisent des technologies de pointe en la matière. Si l’exploration piétine, côté forage, les candidats ne sont pas nombreux, cela même si le ministère a mis en place un fonds doté d’un milliard de dirhams dédié uniquement à cette phase ultime de la recherche pétrolière. Signalons que l’ONHYM, au terme de son conseil d’administration tenu en mars dernier, a annoncé qu’au courant cette année, il est prévu la réalisation par les partenaires de l’ONHYM de 5 forages : un forage en offshore par la compagnie malaisienne Petronas, un forage par MPE dans la région de Tendrara, un forage par Heyco à Maâmora-Moulay Bouselham, deux forages par Cabre dans le Gharb. Pour sa part, l’ONHYM prévoit la réalisation de 2 forages dans le Gharb pré-Rif. Pour la période 2006-2009, le plan stratégique de l’ONHYM vise une montée en puissance de l’exploration pétrolière et minière. Après une année 2005 marquée, entre autres, par la signature de quatre nouveaux contrats de reconnaissance dont un en offshore, d’un accord pétrolier, de deux mémorandums d’entente, de trois accords de confidentialité et de sept avenants, le ministère de l’Energie et l’ONHYM parviendront sûrement à accélérer la cadence.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *