Energie solaire (CSP) : La centrale tour sera opérationnelle fin octobre

Energie solaire (CSP) : La centrale tour sera opérationnelle fin octobre

Après plusieurs mois de test, la centrale tour sera opérationnelle à la fin de ce mois.

En effet, ce dernier projet du complexe solaire de Ouarzazate arrive à sa phase finale succédant à l’étape de synchronisation qui s’est déroulée d’une manière très satisfaisante, à en croire Mustapha Bakkoury, président-directeur général de Masen. S’exprimant à l’ouverture de la 24éme édition de la conférence Solar Power And Chemical Energy Systems 2018 «SolarPaces 2018» qui se tient du 2 au 5 octobre 2018 à Casablanca, Mustapha Bakkoury a expliqué que le prochain challenge du Maroc dans ce domaine est celui de développer le projet de Midelt en continuant d’améliorer les conditions techniques et économiques pour son aboutissement.

Ce projet basé sur la technologie hybride allie entre le photovoltaïque et le CSP. Afin de le réaliser, Mustapha Bakkourry a souligné: «Nous sommes en train de finaliser les processus liés à ces appels d’offres et dans environ 3 semaines nous serons en mesure de faire une annonce publique». Dans son mot introductif, Mustapha Bakkoury est revenu sur le choix du Maroc de faire des énergies renouvelables une véritable alternative pour développer le modèle économique.

Cohabitation entre technologies 

Une technologie à elle seule ne suffit pas pour développer les énergies renouvelables. Pour Mustapha Bakkoury, Masen a fait le choix depuis le début d’être technologiquement «agnostique» estimant qu’au final cela aboutit à une cohabitation entre quasiment toutes les technologies.

Par ailleurs, il explique que la réussite d’un projet ne dépend pas uniquement de l’aspect technologique. Ainsi, l’implantation du projet et son accompagnement institutionnel et financier sont nécessaires pour sa réalisation. Pour sa part, Badr Ikken, directeur général de l’Iresen, est revenu sur les avancées réalisés par le Maroc dans le domaine du CSP mettant l’accent sur l’avenir prometteur de cette technologie.

Collaborer pour réussir

Cet événement est organisé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (Iresen) et la Moroccan Agency for Sustainable Energy (Masen), les deux sont membres du Programme SolarPaces de l’Agence internationale de l’énergie.  En plus clair, le SolarPaces est un réseau de coopération internationale regroupant des équipes d’experts du monde entier qui se concentrent sur le développement et le marketing de systèmes d’énergie solaire thermique. Ce programme fait partie d’un certain nombre de programmes collaboratifs, appelés «Programmes de collaboration technologique». Ces derniers sont gérés sous l’égide de l’Agence internationale de l’énergie. L’objectif étant de d’aider à trouver des solutions aux problèmes énergétiques mondiaux. Afin d’y parvenir, les 19 pays membres collaborent à travers des activités visant a résoudre les problèmes techniques liés à la commercialisation de la technologie solaire à concentration, en particulier les tests de systèmes à grande échelle et le développement de technologies, composants, instruments et techniques d’analyse avancés.

Cette conférence est l’occasion pour les experts de se renseigner sur les dernières avancées en matière de technologies solaires à concentration.

En termes de participation, chaque année plus de 500 participants de plus de 40 pays partagent leurs expériences à travers un programme de conférences scientifiques et techniques permettant aux acteurs de l’industrie, de la recherche, de la politique et du financement et aux experts du monde entier de se rassembler et partager des informations sur les récentes activités de R&D et de commercialisation des technologies CSP. Notons qu’en termes de cette conférence internationale, une visite à la Centrale Noor de Ouarzazate sera organisée au profit des experts présents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *