Energie solaire: Visite de la station en… hélico !

Energie solaire: Visite de la station en… hélico !

La presse marocaine et internationale a eu droit à un traitement VIP ! Et pour cause, elle a été cordialement conviée à la visite de la station en… hélicoptère! C’est bien d’en haut que l’on peut réellement apprécier tout le gigantisme d’un tel projet ! Ses dimensions sont déjà pharaoniques, et pourtant seule la première tranche a été livrée, à l’heure où deux autres parties attendent… «Grâce à cette étape importante vers un avenir alimenté par les énergies propres, le Maroc ouvre la voie à une croissance plus verte et développe une technologie de pointe», dit Marie Francoise Marie-Nelly, directrice pour la région Maghreb de la Banque mondiale.

«Les retours sur investissement seront importants pour le pays et ses habitants en renforçant la sécurité énergétique, en créant un environnement plus propre et en encourageant de nouvelles industries et la création d’emplois».

La station Noor en chiffres

Tout le monde était réuni jeudi dernier à Ouarzazate pour fêter dans la liesse un événement pour le moins… solaire ! Le Maroc vient en effet de lancer la première phase du plus grand complexe à énergie solaire concentrée du monde. Quand il sera entièrement opérationnel, il fournira de l’énergie à plus d’un million de Marocains. Le complexe à énergie solaire concentrée Noor-Ouarzazate (NOORo), est composé de trois centrales.

Il devrait, à terme, passer à une capacité de 500 megawatts (MW) pour fournir de l’énergie à 1,1 million de Marocains d’ici 2018. Ce complexe devrait réduire la dépendance du pays au pétrole de 2,5 millions de tonnes et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 760.000 tonnes par an.

Pour Yacine Fal, représentante résidente pour la BAD au Maroc, «le complexe solaire Noor fait partie des opérations innovantes de la BAD dans le secteur de l’énergie en termes de financement et de technologie. Il sert d’exemple pour l’Afrique et le monde entier». L’énergie solaire concentrée est une technologie prometteuse à plus d’un titre : l’agence internationale de l’énergie a prévu que 11% de la génération d’électricité serait fournie par cette énergie renouvelable en 2050.

Le potentiel est particulièrement important au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, une région avec d’abondantes ressources, dans l’espoir de contribuer à la forte demande de l’Union européenne en énergie. Trois milliards de dollars sont nécessaires pour le complexe Noor-Ouarzazate. Ces fonds sont fournis par la Banque africaine de développement (BAD), les fonds d’investissements climatiques (FIC), des institutions de financement européennes et la Banque mondiale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *