Energie, un géant mondial engagé est né

Energie, un géant mondial engagé est né

La stratégie des énergies renouvelables fait du Maroc un pionnier à l’échelle internationale

Si les énergies renouvelables devienne aujourd’hui une tendance, elles font plutôt au Maroc d’un véritable engagement en faveur de l’environnement. La stratégie des énergies renouvelables fait du Royaume un pionnier à l’échelle internationale. Il faut dire que ce chantier bénéficie d’un suivi royal. Ces derniers mois, plusieurs réunions de travail ont été organisées dans ce sens. La dernière en date remonte au mois de novembre dernier. En effet, SM le Roi Mohammed VI avait alors présidé, au Palais Royal de Rabat, une séance de travail dédiée au déploiement de la stratégie des énergies renouvelables. Une séance de travail qui s’inscrit dans le cadre du suivi régulier par le Souverain du déploiement effectif et opérationnel des énergies renouvelables. Dans les détails, l’année 2018 a été marquée par la concrétisation des objectifs, conformément au calendrier arrêté lors de la précédente réunion de travail présidée par le Souverain en avril dernier, notamment la mise en exploitation de l’ensemble du complexe solaire Noor Ouarzazate (580 MW), qui avec la synchronisation réussie de la tour Noor Ouarzazate III, consacre sa position du plus grand complexe multi-technologique solaire en opération au monde. Ont également été achevées les centrales solaires Noor Laayoune I et Noor Boujdour I pour une capacité cumulée de 100 MW.

Ces deux centrales ont été réalisées dans le cadre d’un schéma de financement innovant ayant eu recours à la première émission obligataire verte au Royaume. Ces centrales, qui font partie des premiers projets initiés dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du sud promu par SM le Roi, ouvrent la voie à davantage de progrès au bénéfice des populations et des acteurs économiques locaux. Cette séance de travail a été, par ailleurs, l’occasion pour le président de Masen de présenter au Souverain les éléments du calendrier de la réalisation du programme Noor PV II et des travaux de construction des centrales solaires du complexe solaire Noor Midelt, qui apportent grâce à l’hybridation des technologies solaire, thermique et photovoltaïque, une réponse optimisée aux besoins du réseau national. A l’issue de cette réunion, SM le Roi a donné ses Hautes instructions afin de réviser à la hausse les ambitions initialement projetées en matière d’énergies renouvelables qui sont ainsi appelées à dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national à l’horizon 2030. Pour piloter ce chantier, le Maroc avait mis en place Masen.

Il s’agit du  groupe chargé de piloter les énergies renouvelables au Maroc. Les programmes de développement de projets intégrés portés par Masen visent notamment à développer une puissance de production électrique propre additionnelle de 3.000 MW à l’horizon 2020 et de 6.000 MW à l’horizon 2030. Et ce, dans le but de contribuer à l’objectif national, à l’horizon 2030, d’un mix énergétique dont 52% est d’origine renouvelable. Acteur central dédié à la valorisation des ressources renouvelables, Masen transforme l’énergie naturelle en énergie de développement. Le modèle intégré créé à cet effet vise à instituer des écosystèmes viables et rentables. En plus de la production d’électricité à travers des projets d’envergure et la mobilisation des financements nécessaires, Masen cherche à catalyser le développement d’un tissu économique compétitif qui mobilise de manière efficiente les compétences existantes et contribue à en créer de nouvelles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *