Énergies propres: Cosumar met en place de nouvelles technologies

Énergies propres: Cosumar met en place de nouvelles technologies

Ce sont plus de 7 milliards DH qui ont été consacrés à la restructuration de la filière, la mise en place de nouvelles technologies préservant les ressources naturelles, l’utilisation de l’énergie verte et réduction du gaz à effet de serre.

Ainsi, Cosumar est engagé et se mobilise depuis plusieurs années auprès de ses partenaires et a mis en place une stratégie de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). Cosumar a déployé ainsi de nombreuses actions et concédé d’importants investissements, notamment pour la protection de l’environnement.  Aujourd’hui, l’ensemble des sites industriels de Cosumar a  pris l’engagement de respecter les critères environnementaux dans ses activités. En modernisant son outil industriel, Cosumar a opté pour le choix de nouvelles technologies dites propres et économiques en énergie.

A titre d’exemple, un des projets consiste en la récupération de l’énergie de la vapeur issue du procédé de raffinage de sucre, pour être réutilisée, permettant ainsi une économie d’énergie conséquente de près de 16.000 tonnes de CO2 par an. L’autre priorité du Groupe Cosumar est l’utilisation rationnelle de l’eau. En réduisant considérablement sa consommation d’eau dans l’ensemble de ses activités, notammet grâce au traitement des rejets liquides, ce sont plus de 4 millions de mètres cubes d’eau par an qui sont économisés.

Pour évaluer son empreinte carbone, Cosumar a récemment fait appel à un cabinet spécialisé pour une étude qui a concerné toute la chaîne de valeur de la filière sucrière. Les résultats et les recommandations de cette étude devaient être présentés aujourd’hui au cours d’un point de presse. Les nouveaux objectifs de la filière sucrière visent à réduire davantage son empreinte carbone à court, moyen et long termes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *