Energies renouvelables : Le Maroc définitivement dans la cour des grands

Energies renouvelables : Le Maroc définitivement dans la cour des grands

Le Souverain a lancé les travaux de l’ultime étape du plus grand complexe énergétique solaire au monde

Les Centrales Noor Ouarzazate II, III et IV, combinées à la Centrale Noor Ouarzazate I (160 MW), mise en service en février 2016, font de Noor Ouarzazate le plus grand site de production solaire multi-technologique au monde avec un investissement total de 24 milliards de dirhams.

Le développement des énergies propres est un choix stratégique fait par le Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Dans ce sens, le Souverain a lancé les travaux de réalisation de la Centrale Noor Ouarzazate IV, ultime étape du plus grand complexe énergétique solaire au monde dont la capacité totale atteindra 582 MW. Ce projet titanesque fait du Royaume l’un des leaders mondiaux en matière des énergies renouvelables et traduit l’engagement du pays en faveur de l’environnement. Ce nouveau projet qui sera développé sur une superficie de 137 ha en utilisant la technologie photovoltaïque (PV) s’inscrit en droite ligne des engagements internationaux du Royaume relatifs à la baisse des émissions de gaz à effet de serre et de son objectif majeur de porter la part des énergies renouvelables dans le mix électrique national à 52% à l’horizon 2030. Avec un investissement estimé à plus de 750 millions de dirhams, Noor Ouarzazate IV, d’une capacité de 72 MW, fait appel à la technologie photovoltaïque qui permet de produire de l’énergie électrique directement à partir du rayonnement solaire capté par des cellules semi-conductrices.

La maturité de cette technologie dans un marché en forte croissance en fait une solution très compétitive pour le Maroc. La Centrale Noor Ouarzazate IV, dont la mise en service est prévue pour le premier trimestre 2018 sera développée dans le cadre d’un partenariat associant Masen, acteur central des énergies renouvelables au Maroc, et un consortium d’opérateurs privés mené par le groupe Acwa Power et sélectionné suite à un appel d’offres international.

La phase d’exploitation sera opérée selon un schéma de production indépendante (Independent Power Production – IPP) tripartite intégrant l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Avec ce projet, le Maroc vise à démocratiser l’accès à l’énergie propre issue de la technologie photovoltaïque. Ainsi, la structuration juridico-financière unique des projets de Masen avec le soutien de l’Etat permet d’assurer le meilleur prix du kilowattheure. Ainsi, le tarif de sortie du kilowattheure de Noor Ouarzazate IV s’établira à 0,44 dirham, coût parmi les plus compétitifs jamais obtenus sur le marché mondial du photovoltaïque. Les Centrales Noor Ouarzazate II, III et IV, combinées à la Centrale Noor Ouarzazate I (160 MW), mise en service en février 2016, font de Noor Ouarzazate le plus grand site de production solaire multi-technologique au monde avec un investissement total de 24 milliards de dirhams.

Le Maroc s’est fixé pour objectif de porter à 42 % la part des énergies renouvelables dans la puissance électrique totale installée à l’horizon 2020. Ainsi, deux programmes intégrés et structurants pour le développement des filières énergétiques solaires et éoliennes ont été lancés : le complexe solaire d’Ouarzazate (capacité de 160 MW), et les parcs éoliens de Haouma et de Laâyoune (capacité de 700 MW). Il faut dire que le Maroc est peu doté en ressources énergétiques conventionnelles et importe 96 % de son énergie. Or, le Royaume doit répondre à une demande croissante (environ 7 % par an) à cause de son essor économique et de sa croissance démographique. Pour relever ces défis, l’Etat a élaboré une stratégie énergétique nationale afin de sécuriser l’approvisionnement en énergie tout en adoptant une démarche de développement durable.
Cette stratégie vise également à maintenir des prix compétitifs et à mieux maîtriser la demande. Cette stratégie repose sur plusieurs axes, notamment la mise en place d’un mix électrique optimisé autour de choix technologiques fiables et compétitifs ainsi que la mobilisation des ressources nationales grâce à la montée en puissance des énergies renouvelables.

Il est également question pour le pays de promouvoir l’efficacité énergétique, érigée en priorité nationale.
Le Royaume est donné aujourd’hui comme exemple dans la promotion de son indépendance énergétique et la promotion des énergies propres non seulement aux niveaux régional et continental mais également à une échelle internationale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *