Energies renouvelables: Le Maroc en force à l’IRENA

Energies renouvelables: Le Maroc en force à l’IRENA

Ainsi  ce nouveau statut intervient à un moment opportun marqué par la dynamique exceptionnelle que connaît le développement des énergies renouvelables au niveau national. Au fait, l’organisation de cette sixième AG se tient dans un contexte international caractérisé essentiellement par un intérêt grandissant pour les technologies des énergies renouvelables et ce, au prisme du dernier accord de Paris relatif aux changements climatiques, insistant sur la nécessité pour l’Agence d’élargir le champ de ses activités au lieu de se limiter uniquement à l’appui et à l’accompagnement techniques, et de renforcer sa place en tant qu’interlocuteur principal en la matière.

Dans ce sens, Abdelkader Amara, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, a souligné lors de l’ouverture de cette assemblée que la transition énergétique entamée par le Maroc depuis 2009 connaît actuellement un grand progrès, et que cette avancée a été réalisée grâce à la forte impulsion donnée par SM le Roi Mohammed VI au secteur des énergies renouvelables au Maroc, rappelant que le Souverain avait annoncé dans son discours à l’occasion de la COP21, tenue récemment à Paris, que le Maroc augmentera la part des énergies renouvelables à 52% de la capacité électrique prévue à l’horizon 2030.

À noter que les réunions de l’AG de l’IRENA constituent l’un des événements majeurs marquant la semaine d’Abou Dhabi pour la durabilité 2016, considérée comme le plus grand rassemblement autour des énergies renouvelables au Moyen-Orient.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *