Énergies renouvelables : Le Maroc est devenu incontournable

Énergies renouvelables : Le Maroc  est devenu incontournable

C’est incontestable ! Le Maroc est devenu un grand acteur régional dans le domaine de la production des énergies renouvelables. Voici le principal message de Abdelkader Amara, ministre de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement, participant, dimanche 18 janvier, à la 5ème réunion de l’assemblée générale de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) à Abou Dhabi.

Aussi, dans une déclaration à la presse en marge de l’événement, M. Amara a fait savoir qu’à travers cette position distinguée, le Maroc entend participer activement aux travaux de cette rencontre et enrichir les débats sur les différentes questions à l’ordre du jour.
À ce sujet, le ministre a expliqué que le Royaume a adopté depuis quelques années un choix stratégique, en intégrant les énergies renouvelables dans les différents programmes de production d’électricité, une initiative qui a suscité l’admiration de plusieurs pays et organisations internationales.

Il a, dans ce contexte, assuré qu’avec le succès de l’expérience marocaine, les observateurs restent optimistes quant à la possibilité de reproduire cette politique dans d’autres pays, notant que les chantiers d’envergure lancés par le Royaume dans le domaine des énergies renouvelables ont permis d’accumuler une expérience importante dans différents secteurs et de renforcer les activités de recherche et de développement.

Par ailleurs, M. Amara a indiqué que, malgré l’importance des projets des énergies renouvelables pour la réduction du taux des émissions de gaz à effet de serre, plusieurs défis ont été identifiés, notamment ceux en relation avec le financement, les intérêts sur les crédits, les problèmes techniques et l’absence de la volonté politique de certains partis pour promouvoir l’intégration régionale.

Il a, à cet égard, souligné l’importance de l’engagement de l’IRENA d’une manière active dans la promotion de l’intégration régionale, précisant que la non intégration prive la région de plusieurs opportunités.

Dans le même sillage, le ministre a mis en exergue l’importance de la participation du Maroc dans la «Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi», organisée du 17 au 24 janvier et qui est l’un des plus importants évènements internationaux dans le domaine du développement durable, de l’énergie et des énergies renouvelables.

C’est ainsi que selon Abdelkader Amara, la participation du Maroc à cet évènement constitue une opportunité pour présenter l’expérience marocaine dans ce domaine, s’informer des réalisations en la matière et rencontrer les acteurs et les professionnels de ce domaine, d’autant plus que le Maroc table sur des investissements énergétiques de plus de 36 milliards de dollars durant les dix prochaines années.

À noter qu’au menu de la Semaine de la durabilité d’Abou Dhabi figurent notamment la 8ème édition du Sommet mondial des énergies du futur (WFES), la 3ème édition du Sommet international de l’eau (IWS) et la remise du prix Zayed des énergies du futur. Aussi, quelque 32.000 participants, issus de 170 pays, sont attendus lors de cette Semaine.

Avec Map

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *