Energies renouvelables : L’expérience marocaine mise en avant à Tanger

Energies renouvelables : L’expérience marocaine mise en avant à Tanger

Cette cinquième conférence réunit plus de 200 chercheurs et experts représentant 30 pays

Un large éventail de sujets d’actualité, notamment les technologies liées aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, les énergies vertes, les changements climatiques, les systèmes énergétiques durables et les réseaux intelligents.

Le Maroc continue de prendre le pas sur lui-même dans les énergies renouvelables, et ce à travers plusieurs grands projets initiés par SM le Roi Mohammed VI dans ce domaine (dont la station solaire Noor de Ouarzazate). C’est ce qu’a affirmé le président de l’Université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan, Houdaifa Ameziane, lors de la séance d’ouverture de la cinquième édition de la conférence internationale sur les énergies renouvelables et durables organisée, du 4 au 7 novembre, à Tanger. L’intervenant a souligné l’importance de cette manifestation permettant aux participants de débattre, d’échanger et de partager des expériences dans les énergies renouvelables et durables, mais aussi de proposer des solutions aux problématiques liées à ce secteur. «Notre ambition est que cette conférence aboutisse à des solutions et propositions très intéressantes et positives pour le développement de notre pays en général et de la recherche scientifique en particulier», a dit M. Ameziane.

Organisée par l’Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes (ENSIAS) relevant de l’Université Mohammed V de Rabat, cette cinquième édition, qui se poursuit en partenariat avec plusieurs organismes nationaux et internationaux de renommée, réunit plus de 200 scientifiques, chercheurs, ingénieurs et managers ainsi que des doctorants représentant trente pays (Maroc, Etats-Unis, Allemagne, Chine, Espagne, Chili, Portugal, Turquie, Afrique du Sud, Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite, Qatar et Algérie) pour débattre des grands défis et des dernières avancées scientifiques et technologiques dans les domaines des énergies renouvelables et le développement durable. «Le champ d’application de cette cinquième édition couvre un large éventail de sujets d’actualité, notamment les technologies liées aux énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, les énergies vertes, les changements climatiques, les systèmes énergétiques durables et les réseaux intelligents», selon les organisateurs.

Le choix du Maroc pour la tenue de cette manifestation n’est pas fortuit du fait que «le Maroc investit énormément dans les énergies renouvelables, notamment le solaire et l’éolien», a indiqué Mohamed Essaidi, directeur de l’ENSIAS, faisant remarquer que l’ambition du Maroc est de pouvoir couvrir «52% de ses besoins en énergies renouvelables à l’horizon 2030».

De son côté, le président de l’Espace méditerranéen de la technologie et de l’innovation (MSTI) et co-président de cette cinquième conférence, Youssef Zaz, a tenu à préciser que ce genre de manifestation favorise la position du Maroc en tant que destination de tourisme scientifique, et permet aux universitaires marocains de profiter de la présence d’un grand nombre d’experts internationaux. «Une occasion aussi pour les orienter vers les domaines les plus prisés au marché de l’emploi et la recherche et discuter des opportunités de collaboration et de financement», a-t-il affirmé.

Il est à noter que les travaux de cette cinquième édition se distinguent par des présentations de projets de recherches d’étudiants chercheurs marocains et étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *