Énergies renouvelables : Theolia crée une filiale à Casablanca

Le groupe français spécialisé dans les énergies renouvelables, Theolia, a lancé officiellement, à Casablanca, sa filiale Theolia Emerging Markets, dédiée au développement de systèmes de production d’électricité à partir des énergies renouvelables. La nouvelle entité interviendra, selon Jean Marie Santander, PDG du groupe, exclusivement dans les pays émergents. Selon ses dirigeants, le groupe «a reçu le 1er juin 2007 une lettre d’intention d’une institution financière internationale en vue de participer au capital de Theolia Emerging Markets». 
L’entreprise française détiendra 51% de cette nouvelle structure, l’institution financière internationale 17%, «sous réserve des opérations de due diligence actuellement en cours», précise-t-on auprès de Theolia. Le reste du tour de table sera réservé à des industriels et/ou des institutionnels financiers. La nouvelle entité, dont le siège sera installé à Casablanca, couvrira la zone du Maghreb, le Maroc dans un premier temps, l’Afrique subsaharienne, l’Inde, l’Amérique du Sud et l’Europe de l’Est. Le choix de la capitale économique pour le siège est dicté par la situation du Maroc,  «idéalement au centre de ses différents marchés». La création de cette nouvelle structure détiendra quatre filiales, l’une en Inde, la deuxième sera chargée de la zone Europe Centrale et de l’Est, la troisième au Brésil et une quatrième au Maroc, Theolia Morocco, qui est actuellement en cours de constitution.
Les filiales maîtrisent toutes les phases du cycle de vie d’un projet, précise-t-on auprès du groupe. Et cela va de la prospection, le développement ou l’acquisition d’actifs à la construction et l’exploitation. À noter que Theolia vient d’acquérir les parts d’EDF dans la société éolienne du détroit qui gère le parc de Koudia Blanco dans la région de Tétouan, qui s’élèvent à 84,5%. Et ce pour un montant de près de 35,7 millions d’euros. Le groupe français est actuellement en pourparlers avec les détenteurs des 15,5% restant pour prendre le contrôle total de la société. Theolia prévoit ensuite de porter au double la capacité de production du parc «tout en réduisant au tiers le nombre des aérogénérateurs actuellement au nombre de 84», précise M.Santander.
Par ailleurs, le groupe fait actuellement partie, en consortium avec l’américain General Electric dont Theolia vient d’acquérir la filiale dédiée aux énergies renouvelables, des dix soumissionnaires présélectionnés pour la construction du futur parc éolien de Tarfaya. Parc qui prévoit l’installation de 100 à 300 MW.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *