Energies vertes : Et de cinq pour le Salon international de pompage solaire et des énergies vertes

Energies vertes : Et de cinq pour le Salon international de pompage solaire et des énergies vertes

Le SIPSEV propose une plate-forme de débat et une opportunité pour les organismes participants d’appuyer leurs produits et services pour améliorer le rendement agricole du Royaume, les incitant à ancrer davantage la stratégie nationale du Plan Maroc Vert.

Placé sous l’égide du ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement, sponsorisé par l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) et en partenariat avec le Conseil régional Souss-Massa, la commune d’Agadir, les associations professionnelles des énergies renouvelables, les universités et les Chambres de commerce, d’industrie étrangères, le SIPSEV connaîtra pour cette cinquième édition la participation d’un parterre d’experts marocains et étrangers.

«Le SIPSEV propose une plate-forme de débat et une opportunité pour les organismes participants d’appuyer leurs produits et services pour améliorer le rendement agricole du Royaume, les incitant à ancrer davantage la stratégie nationale du Plan Maroc Vert. Les objectifs principaux du SIPSEV sont la promotion de l’adoption des systèmes de pompage solaire, le renforcement des capacités des acteurs concernés, la sensibilisation des opérateurs et agriculteurs, la promotion des mécanismes de financement et la contribution à la normalisation des installations solaires», souligne un communiqué des organisateurs. Et de poursuivre qu’«après quatre éditions réussies, le SIPSEV a pu produire un véritable impact dans les domaines des énergies vertes, en particulier le pompage solaire. Cet espace d’apprentissage et de promotion se voit grandir en ampleur et en expérience pour mieux informer et accompagner les agriculteurs, les professionnels, les institutionnels et les entreprises aux niveaux régional, national et international».

L’attrait international de SIPSEV lui permet de se positionner en tant qu’agent vecteur d’échange et de partenariat qui façonne un terrain d’entente et de partage d’informations pour le profit de ses participants. Dans ses efforts d’ouverture et d’implication panafricaine dans l’adoption des énergies vertes, le salon prévoit d’accueillir une délégation africaine pour favoriser et faciliter l’échange des connaissances des expériences, ainsi qu’une variété d’exposants, notamment des entreprises nationales et internationales, des universités, des écoles d’enseignement supérieur, des sociétés civiles et des institutions gouvernementales. En parallèle, plusieurs activités sont au menu pour favoriser une aisance dans l’aboutissement des informations : des conférences, des formations, des ateliers, des conventions, des visites terrain. En marge du salon se tiendra un forum des emplois verts. Une première au niveau régional qui cherche à fournir un espace adapté et efficient pour faciliter les démarches de recrutement dans les domaines des énergies renouvelables au profit des jeunes chercheurs d’emploi et les entreprises.

Un concours de courts-métrages verts (CC-MV) sera également organisé, qui porte son regard sur les jeunes talents de la région du Souss-Massa pour leur permettre de faire montre de leur créativité, en sensibilisant les agriculteurs du Souss aux diverses dimensions bénéfiques qui se manifestent à travers l’adoption des énergies alternatives, en général, et le pompage solaire en particulier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *