Engouement des français pour le royaume

Engouement des français pour le royaume

Dans ce pavillon couvrant une superficie de près de 100 m2, l’Office national marocain du Tourisme (ONMT) était accompagné de plusieurs tours-opérateurs marocains installés en France, tels "Safir Voyages" et "Royal Tour", du Conseil régional du Tourisme (CRT) de Marrakech et de professionnels d’Agadir et de Ouarzazate. Une touche remarquable a été apportée au stand par la présence en son sein d’un tourneur en bois, d’un dinandier et d’un calligraphe, outre l’offrande aux visiteurs du thé à la menthe et de délicieux gâteaux (cornes de gazelle, briouates…) pour démontrer la générosité et l’hospitalité légendaire des Marocains. Dans une déclaration à la MAP, M. Redouane Reghaye, délégué de l’ONMT en France, a affirmé que le Maroc continue à se confirmer en tant que première destination des Français hors Europe avec près de 1,2 million de visiteurs en 2004 et que le mois de janvier dernier a enregistré une hausse de 25 pc par rapport à la même période de l’année écoulée.
"Nous nous attendons à des progressions intéressantes surtout pour le printemps avec toute la capacité aérienne offerte", a-t-il dit, estimant que "nous allons faire le meilleur avril de tous les temps". Cet engouement pour la destination Maroc est le fruit d’efforts promotionnels inlassables consentis tant par l’Office que par les professionnels marocains sur le marché, a-t-il précisé, faisant remarquer à cet  égard qu’une grande campagne de publicité institutionnelle a été lancée début 2005 avec des agences de proximité et que la promotion du produit touristique national a été renforcée grâce à l’implication de près d’une quinzaine de T.O sur le marché français. "Ceci dénote de notre volontarisme de continuer à progresser dans ce marché qui est le premier client du Maroc et qui possède un potentiel extraordinaire qu’il faudrait exploiter", a affirmé M. Reghaye. L’Office prétend à une hausse de 15 à 20% au cours des quatre à cinq mois à venir pour atteindre ainsi quelque 1,4 million de touristes français vers le Maroc avec sept millions de nuitées, soit environ 50% des nuitées prévues, 45% des arrivées internationales et de 57 à 60% des arrivées européennes, a-t-il estimé. M. Reghaye a, d’autre part, fait savoir que depuis le début de l’année, l’ONMT a participé à une dizaine de salons en France (Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Lille, Rennes, Nantes) et qu’il sera présent dans deux autres rendez-vous, d’ici fin mars, à Grenoble et au Salon de la Randonnée, spécialisé dans le tourisme de nature.
Le Maroc, qui a franchi pour la première fois la barre d’un million de visiteurs tricolores l’an dernier, "ne compte pas s’arrêter en si bon chemin", a déclaré, pour sa part, M. Jean-Pierre Mas, président directeur-général (PDG) d’"Afat Voyages", 2-ème réseau français d’agences de voyages. Avec le soleil, la mer, des monuments historiques, une population amicale, une excellente cuisine et la proximité culturelle et géographique, le Royaume ne manque pas d’"atouts de séduction" pour les touristes français, a-t-il ajouté, notant que la destination Maroc, qui affiche "un optimisme à tous crins  pour la saison à venir", est très prisée des Français, plus particulièrement Marrakech, devenue désormais "une vraie destination estivale". Selon les professionnels, le Maroc a réalisé une bonne opération de charme lors de ce salon, considéré comme un révélateur des tendances de l’industrie touristique mondiale, à l’instar de celui de Berlin. Nombre d’indices dénotent en effet le regain d’intérêt pour la destination Maroc dans un contexte touristique mondial en hausse, ayant atteint l’année dernière le niveau record de 760 millions d’arrivées de touristes internationaux et le meilleur taux de croissance des vingt dernières années.

• Mokhtar Grioute (MAP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *