Engouement pour la destination Maroc

Surprise : la destination Maroc arrive en tête du hit-parade des destinations les plus prisées chez les touristes européens. C’est ce qui découle d’une étude du baromètre des professionnels du tourisme en France «VoyagezMoinsCher.com», réalisée sur la base 155 000 recherches de voyages. La répartition globale des demandes met le Maroc en avant-poste des destinations les plus préférées.
Ainsi, et dans le classement des 20 destinations les plus demandées, le Maroc arrive en tête, suivi de la France ( 2ème position) l’Italie, ( 3ème position), la Tunisie (4ème position) alors que la république dominicaine occupe la 5ème position. Concernant les destinations les plus demandées par formule, le Maroc arrive en tête dans la catégorie « Séjours » suivi de la république dominicaine. Même performance dans la catégorie « Hôtels » où le Maroc devance la France qui occupe la 2ème position, l’Espagne ( 3ème position) et l’Italie qui arrive en 4ème position. Cet engouement inhabituel se trouve également dans la catégorie «Circuits» , où le Maroc arrive en première position bien avant l’Egypte qui occupe la deuxième position et les Etats-unis qui occupent la troisième position.
Bémol toutefois dans la catégorie «Week-ends», où le Maroc arrive en 5ème position, loin derrière l’Italie, le France, la Grande-Bretagne et l’Espagne. Mais ces performances doivent être liées avec les nouvelles tendances des comportements de voyages des touristes européens. Ainsi, et selon le 4ème baromètre européen des vacances réalisé par l’IFOP pour Europ Assistance, 80% des Européens seraient prêts à partir cet été et les Français sont moins sur le départ.
Huit européens sur dix envisagent de partir en vacances cet été tout en restant attentifs à la sécurité sur leur lieu de villégiature en fonction du contexte international. Selon cette étude publiée mardi dernier, la proportion des Français ayant l’intention de partir en vacances est inférieure à la moyenne européenne à seulement 72% pour l’été 2004, contre 65% en 2003. Une exception française qui peut s’expliquer par le fait que les Français voyagent plus souvent que les autres Européens, notamment grâce à la réduction du temps de travail.
Dans les six autres pays étudiés par l’IFOP, la moyenne dépasse les 80% sauf en Belgique avec 77%: Autriche (84%), Allemagne (82%), Italie (87%), Espagne (81%) et Royaume-Uni (80%). Des vacanciers européens qui se décident à la dernière minute dans près d’un cas sur trois. Le touriste français prépare ses vacances sur Internet dans 30% des cas, prend conseil auprès de ses amis dans 21% et consulte la presse spécialisée dans 20% des cas. La destination finale se situe à 52% dans le pays de résidence, à 40% dans un autre pays d’Europe (dont 25% en Espagne, 22% en France et en Italie) et à 13% hors d’Europe.
Côté budget, 54% des vacanciers européens vont consacrer le même montant qu’en 2003 et 24% comptent l’augmenter.
Les Latins sont plus enclins à rester dans leur pays et préfèrent prendre leurs vacances en une seule fois tandis que les habitants du nord de l’Europe sortent plus volontiers de leurs frontières et fractionnent leurs congés. Pour la durée des séjours, l’étude indique que 44% des Européens prévoient de partir deux semaines, 16% pour trois semaines et 20% pour plus de trois semaines. Enfin, s’agissant de la nature du séjour, 63% des Européens privilégient le bord de mer, même si la campagne gagne du terrain et rejoint les projets de vacances à la montagne à 26%. « Si la qualité d’hébergement reste le critère décisif dans le choix de la destination, celui de la sécurité prend de plus en plus d’importance », relève l’étude.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *