Engrais : Vers le développement d’une agriculture durable au Nigeria

Engrais : Vers le développement d’une agriculture durable  au Nigeria

Un double partenariat pour OCP à Abuja

Le Maroc sort sa carte gagnante au Nigeria. Fort de son expertise agricole, le Royaume entame un processus stratégique dans l’accompagnement de l’agriculture nigériane. Cet engagement s’est manifesté par l’Office chérifien des phosphates. Le Groupe OCP, présent en  force en Afrique, a scellé, vendredi 2 décembre 2016, un partenariat avec le puissant conglomérat africain «Dangote».

Un accord a été signé dans ce sens en présence de Sa Majesté Mohammed VI et le président de la République Fédérale du Nigeria Muhammadu Buhari qui vise la construction d’une plate-forme de production d’engrais au Nigeria, alimentée par du phosphate marocain et du gaz nigérian. «Cet accord prévoit, dans une première phase, la mise en commun d’unités de production complémentaires, en cours de construction, à Jorf Lasfar et à Lekki Free Zone au Nigeria dans une nouvelle structure dont l’actionnariat sera porté par le Groupe OCP et par Dangote Industries», apprend-on du Groupe OCP.  Et de préciser que «ces actifs ont nécessité un investissement de 2,5 milliards de dollars US déjà engagés par les deux groupes».

Le Groupe OCP affirme par ailleurs que la nouvelle structure développera une usine d’engrais additionnels au Nigeria. Sa capacité annuelle initiale serait d’un million de tonnes à l’horizon 2018. Cette capacité pourrait être portée à 2 millions de tonnes à terme. «Cette nouvelle capacité aura pour vocation de répondre à la forte croissance de la demande d’engrais au Nigeria et dans les pays de la région», souligne à cet effet le Groupe OCP. En outre, le Groupe s’est allié à la Fédération des producteurs et distributeurs d’engrais du Nigeria (Fepsan). Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la mise en application de la stratégie de développement de l’agriculture africaine d’OCP. L’Office a pour vision de contribuer à l’approvisionnement du marché agricole nigérian en engrais adaptés aux sols et aux cultures nigérians tout en se rapprochant davantage des agriculteurs locaux.

C’est à cet effet qu’OCP et la Fepsan ont signé un mémorandum d’entente. Ainsi, la collaboration entre les deux parties s’étend à la totalité de la chaîne de valeur agricole, et ce de la mise en place de solutions fertilisantes adaptées à la nature des sols et des cultures nigérianes, à la disponibilité de ces engrais sur le marché local et à la mise en place de mesures d’accompagnement auprès des agriculteurs locaux.

Notons que cinq actions ont été définies à ce propos. Il s’agit de la sécurisation de l’approvisionnement du marché local en engrais à des prix compétitifs, le partage d’un réel savoir-faire en matière de développement de structures de blending locales, la promotion de l’innovation et l’effort en recherche et développement ainsi que le renforcement des circuits de distribution locaux et l’approfondissement des pistes d’extension des systèmes agricoles existants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *