Enquête de Bank Al-Maghrib : Nos industriels tiennent le coup

Enquête de Bank Al-Maghrib : Nos industriels tiennent le coup

Le secteur industriel se porte plutôt bien. Dans son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie du mois de mars 2013, Bank Al-Maghrib note que l’activité industrielle a enregistré une hausse par rapport au mois de février mais celle-ci reste toujours en baisse par rapport à son  niveau de mars 2012. Les soldes d’opinion calculés sont respectivement de 48 et -24 points. Quant à l’évolution de l’activité pour les trois prochains mois, 50% des industriels sont optimistes alors que 44% prévoient une stagnation. Bank Al-Maghrib relève que l’ensemble des branches auraient connu une amélioration de l’activité à l’exception des industries du textile et du cuir où 38% des industriels déclarent une hausse de l’activité et 32% une baisse. Pour les trois prochains mois, les anticipations des industriels diffèrent d’une branche à l’autre. En effet, les industriels de l’agroalimentaire s’attendent à une amélioration. Ce qui est loin d’être le cas  pour le textile, le cuir et les industries mécaniques et métallurgiques où les industriels s’attendent à une stagnation. Dans les industries chimiques et parachimiques, électriques et électroniques, les industriels sont partagés entre la hausse et la stagnation.
S’agissant des ventes, l’enquête souligne qu’elles seraient en hausse en mars par comparaison au mois de février, le solde d’opinion étant de 38 points. Par branche, les ventes dans les industries agroalimentaires, chimiques et parachimiques, mécaniques et métallurgiques seraient en hausse, tandis que les industriels des branches électriques et électroniques sont partagés entre la baisse (49%) et la hausse (47%). Pour les industries du textile et du cuir, 38% des enquêtés déclarent une hausse, 30% une stagnation et 32% une baisse. Les industriels sont plutôt confiants pour les trois prochains mois. Ils sont 51% à anticiper une amélioration des ventes alors que 44% optent pour une stagnation. Pour ce qui est des carnets de commande et stocks de produits finis, 55% des industriels estiment que  les nouvelles commandes auraient stagné en mars par rapport au mois précédent.
Par branche d’activité, ces commandes auraient enregistré une hausse dans les industries mécaniques et métallurgiques, une baisse pour 45% et une stagnation pour 39% des enquêtés dans les industries électriques et électroniques et une stagnation dans les autres branches. Concernant le niveau du carnet de commande, 72% des industriels le jugent normal.  Ce constat reste valable pour toutes les branches d’activité, à l’exception de celle du textile et du cuir où 51% des enquêtés estiment une stagnation et 46% une baisse. Par ailleurs, 70% des enquêtés jugent  que les stocks de produits finis sont à leur niveau normal. Ce pourcentage passe à  87% dans les industries agroalimentaires et de 82% dans celles mécaniques et métallurgiques. Dans les industries chimiques et para-chimiques et électriques et électroniques, 51% des industriels  déclarent que leurs stocks sont à leurs niveaux normaux contre respectivement 45 et 28% qui les estiment supérieurs à la normale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *