Enquête du HCP : Les secteurs marchands non financiers et le commerce de gros en forme

Enquête du HCP : Les secteurs marchands non financiers  et le commerce de gros en forme

Se référant aux appréciations des patrons, il ressort que le taux d’utilisation des capacités de présentation des services marchands non financiers (TUC) se serait établi à 80%.

Dans son enquête de conjoncture au titre du 3ème trimestre 2017, le HCP dresse un bilan plutôt positif de l’activité des secteurs des services marchands non financiers et du commerce de gros. Se référant aux appréciations des patrons, il ressort que le taux d’utilisation des capacités de présentation des services marchands non financiers (TUC) se serait établi à 80%, sur la même période. Ainsi, l’activité du secteur aurait enregistré une augmentation selon 71% des chefs d’entreprises. Cette évolution est attribuée à la hausse d’activité au niveau des «Télécommunications» et des «Transports aériens» d’un côté, et d’un autre côté à la baisse d’activité dans les «Transports terrestres et transport par conduites» et de l’«Activité d’architecture et d’ingénierie; activité de contrôle et analyses techniques», indique le HCP.

Pour 70% des patrons, les carnets de commandes sont d’un niveau normal alors que 20% estiment qu’il est supérieur à la normale. En termes d’emploi, 69% des chefs d’entreprises considèrent qu’il est en stagnation. Quant aux prévisions du secteur pour le 4ème trimestre 2017, le HCP relève une augmentation de l’activité globale pour 34% des patrons et une diminution pour 11% d’entre eux. Et pour cause, ces anticipations sont attribuables à l’évolution de l’activité des «Transports aériens» et de l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» d’une part, et à la diminution de l’activité des «Transports terrestres et transport par conduites» et des «Transports par eau» d’autre part. S’agissant de l’emploi, 60% des chefs d’entreprises escomptent une stabilité de la demande et 72% prévoient une stagnation des effectifs employés. Pour le secteur du marché de gros, les ventes sur le marché local au troisième trimestre 2017 ont enregistré une augmentation selon 34% des grossistes et une baisse pour 24% d’entre eux. Le HCP ajoute que cette évolution est due essentiellement à l’augmentation des ventes dans le «Commerce de gros d’autres équipements industriels» et dans le «Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac» d’une part, et à la baisse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros de biens domestiques» et «Autres commerces de gros spécialisés» d’autre part.

Par ailleurs, l’emploi est stable pour 80% des chefs d’entreprises de ce secteur. Sur la même période, les stocks de marchandises se seraient situés à un niveau normal selon 77% des grossistes et supérieur à la normale selon 18%. Quant au prix des ventes, 69% des patrons relèvent une stabilité alors que 20% estiment qu’ils ont connu une hausse. Les perspectives au 4ème trimestre des chefs d’entreprises opérant dans le secteur font ressortir que 37% des grossistes prévoient une hausse du volume global des ventes contre 20% qui anticipent une baisse. Cette évolution est due à l’amélioration des activités du «Commerce de gros d’autres équipements industriels» et du «Commerce de gros de produits agricoles bruts et d’animaux vivants». Pour la même période, l’emploi connaîtrait une stabilité des effectifs selon 84% des grossistes. Enfin, 68% des patrons de ce secteur jugent un niveau normal les commandes au 4ème trimestre 2017 alors que 21% le jugent inférieur à la normale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *